Retrouver des cousins grâce à AncestryDNA

Voilà bien un titre d’article que je ne pensais jamais utiliser. Comme je le disais dans mon précédent article sur les analyses ADN à but généalogique :

Et pourtant, cela vient de m’arriver cette semaine, et j’en suis la première étonnée, et ravie.

Lors de ma visite à RootsTech en février, j’ai craqué et j’ai fait un test autosomal chez AncestryDNA et un autre chez FamilyTreeDNA. Mon but était de voir si les résultas que j’allais obtenir dans les deux sociétés seraient similaires et si mes résultats chez FamilyTreeDNA seraient cohérents avec ceux faits lors du test de la salive de mon frère, l’été dernier.

Mes résultats dans les deux sociétés sont arrivés cette semaine.

ancestryDNA_04_2016_1

Je ne ferai pas durer le suspense, les résultats sont assez identiques pour les trois tests réalisés. Je reviendrai prochainement sur cet aspect et sur les conclusions pratiques que j’en tire.

Etant à l’autre bout du monde quand mes résultats sont arrivés, j’ai attendu d’être de retour à la maison, avec un ordinateur et une connection internet sérieuse, pour regarder dans les détails ce que me racontait Ancestry.

J’ai depuis quelques années un rudiment d’arbre sur Ancestry.com, que je ne mets pas à jour parce que le site ne permet pas la mise à jour à partir d’un fichier Gedcom, mais où les 5 ou 6 premières générations de mon ascendance sont documentées.

ancestryDNA_04_2016_2

Les résultats de mon test me donnent des correspondances avec 9 autres personnes testées chez Ancestry, pour des résultats qui peuvent correspondre à des cousins dits au 4ème degré, c’est à dire avec qui je partage un arrière arrière arrière grand parent.

ancestryDNA_04_2016_3

Le premier contact sur ma liste m’indiquait une probabilité extrêmement forte de cousinage, et il y avait un semblant d’arbre en ligne. Sans arbre à comparer, difficile en effet de trouver une parenté.

J’ai donc consulté l’arbre, et ô surprise, il y avait là un nom que je connais bien, puisqu’il s’agit de mon patronyme ….

ancestryDNA_04_2016_4

Georges Michel Joseph Billard, c’est le cousin germain de mon grand père Gaston Billard, le neveu de mon arrière grand père Jean Joseph.

Michel Firmin Billard et Marie Thérézine Moustelon ont eu 6 enfants, parmi lesquels 4 ont eu une descendance.

Capture d'écran Heredis
Capture d’écran Heredis

Je descends de Jean Joseph Billard et de sa première épouse, Philomène Blanco.

Grâce à Geneanet, j’ai pu retrouver il y a environ deux ans les descendants d’Adèle Billard et Pierre Louis Laussel, le couple qui est parti s’installer à Lyon après son mariage à Béziers, et avec lequel toute la famille, sauf Jean Joseph, semble être partie dans un premier temps. En épluchant les archives de Lyon, j’ai pu reconstituer quelques éléments  de la descendance de Cécile et de Léon Clérice, sans savoir toutefois si j’ai aujourd’hui des cousins vivants qui descendent de ce couple.

J’avais réussi à reconstituer, à partir des archives en ligne, de la presse locale, et en utilisant l’entraide géographique de Geneanet, la première étape de la descendance de Paul.

Capture d'écran Heredis
Capture d’écran Heredis

De certaines informations, j’avais déduit que Georges et Marguerite avaient eu 3 enfants, dont l’ainé s’appelait Serge. Dernièrement, j’avais trouvé en farfouillant sur internet – Google est mon ami depuis que je sais un peu mieux lui parler – des renseignements sur les enfants de Serge Billard, cousin issu de germain de mon papa, de la même génération que lui, et qui se sont peut être rencontrés avant la guerre lorsque la famille de mon père venait passer les vacances d’été à Béziers. Malheureusement, Serge Billard et Gaston Billard, mon père, nous ont quittés tous les deux en 2009, et ne sont plus là pour partager avec nous ces retrouvailles et évoquer leurs souvenirs, dont certains sont probablement communs.

Mais je ne savais comment contacter ces cousins potentiels qu’internet me désignait. Comment contacte t’on des gens qui n’ont peut être rien à faire de nos ancêtres communs ? Que dit on pour ne pas les faire fuir, pour ne pas les effaroucher ? J’étais frustrée, mais je n’osais pas ….

Alors quand j’ai vu qu’une petite fille de Serge avait fait la démarche de faire cette analyse ADN autosomale, comme moi, et que je pouvais la contacter à travers le site, je l’ai tout de suite contactée via la messagerie interne d’Ancestry.

Quelques heures plus tard, elle me répondait, ravie elle aussi de découvrir cette partie de sa famille dont elle ignorait tout. Et dans la suite de l’après midi, grâce à elle, j’ai pris contact avec sa maman et avec sa grand mère, l’épouse de Serge, qui a l’âge de maman et avec qui j’ai longuement parlé au téléphone.

Vous me direz que j’aurais pu retrouver ces gens autrement. Oui, peut être, sûrement puisque j’avais déjà trouvé leurs noms. Mais aurais je osé un jour les contacter? Je l’ignore.

Je n’ai pas encore retrouvé tous les descendants de Michel Firmin, il me reste encore des pistes à explorer, des pistes classiques qui passent par des visites en archives, pour l’exploitation des recensements récents, des listes d’électeurs, mais cette découverte via l’ADN, elle m’a touché et m’a fait très plaisir. Ma démarche pour retrouver ma famille a trouvé un écho dans la démarche de ma jeune cousine, et cela rend l’échange beaucoup plus simple et naturel.

En fait, si on a beaucoup de chance, on peut faire de la généalogie via les analyses ADN. Et ça, je ne l’avais pas vraiment anticipé.

Print Friendly, PDF & Email

11 commentaires sur “Retrouver des cousins grâce à AncestryDNA

      1. Bonjour, merci c est gentil de donner suite à ma demande, je suis allée sur le site c est super, Mais dans ma famille adoptive , j ai quelques cousines qui eux se sont inscrits sur le site de Ancestry et ils ont trouvés des demi frères et sœurs . De même Qu ils pensent que je suis la fille d un membre de leur famille. Ma question est celle ci :
        Si je m inscris sur le site Héritage , je ne pourrai voir ma famille adoptive , c est à dire cousins (es ) car eux ils sont sur Ancestry.?

        Merci de me donner des infos à ce sujet

        1. Bonjour
          Effectivement, si vous faites une analyse ailleurs que chez Ancestry, pour l’instant vous ne pourrez pas mettre en ligne vos résultats, obtenus auprès d’une autre société, sur leur site. Dans ce cas, il est préférable de passer par Ancestry.

          1. Je vous remercie tous les infos . J’apprécie
            Ils sont grandement appréciés. Je vais commander Ancestry et vous laisserez un petit mot si j ai bien retrouvée mes parents biologiques avec le site Ancestry, car j’ai très peu de détails pour l instant
            Un gros merci

      2. Bonjour, merci pour le suivi c est gentil, très intéressant le site. Par comtre, dans ma famille adoptive , j ai quelques cousins (es ) qui sont sont sur Ancestry. Ils ont retrouvés des demis sœurs et demis frères, .
        Ma question est celle ci ;
        Si je m inscris sur le site Héritage et Que eux sont sur Ancestry , alors nous pouvoir voir la même chose. Oui çe sera différent?
        Car eux ils pensent que c est un des frères à ma mère adoptive qui serait mon père ?
        Si vous pouvez me répondre çela m aiderait beaucoup,
        Bonne journée

  1. Bonjour,

    Pour retrouver un cousin en Europe faut il mieux passer par Ancestry ou FamillyTreeDna ?

    Car dans votre précédent article vous disiez que famillyTreeDna avait une plus grande base de données.

    Merci pour vos très intéressants articles

    1. Bonjour

      Disons déjà qu’il faut de la chance …. Il y a encore peu de Français dans les bases de données. La base Ancestry grossit rapidement, mais on ne peut pas se faire livrer de kit en France. De plus, FamilyTreeDNA accepte – contre paiement de l’ordre d’une vingtaine d’euros de mémoire – le tranfert des résultats obtenus chez Ancestry dans leur base. Donc je dirais pour l’instant plutot FamilyTreeDNA, meme si je préfère la façon dont Ancestry présente ses résultats. Rappelez vous avant de faire le test que vous avez peu de chance de retrouver quelqu’un, que les résultats sont compliqués à comprendre, et que au départ on est quand même plutôt déçu. L’investissement en temps pour tirer des éléments intéressants de ces analyses ne doit surtout pas être sous estimé
      Bonnes recherches

  2. Eh oui, je rejoins l’avis de Chantal ! Combiner plusieurs méthodologies est l’assurance d’un efficacité indéniable. En tout cas, félicitations pour ces avancées et ces découvertes.

  3. Génial ! Quand recherches généalogiques en bonne et due forme et selon les nouvelles techniques disponibles se croisent, c’est la preuve de l’efficacité (voire la complémentarité) des deux ! Je suis bien contente pour toi de ces découvertes et de tes émotions !

    1. Merci … Je m’y attendais tellement peu, je faisais ca un peu comme une expérience pseudo scientifique mais en fait ça peut vraiment aboutir à quelque chose, c’est surprenant, et puis c’est tres émouvant parce que les personnes que tu retrouves sont dans la même démarche que toi, et elles sont enthousiastes et ravies. Je ne regrette plus d’avoir tenté 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.