Pour moi, comme pour la majorité des généalogistes, la généalogie est un loisir, juste un loisir, au même titre que le jardinage, le cinéma, la pratique d’un sport ou le tricot. Pour d’autres, c’est une profession, choisie par passion, mais dont la pratique doit aussi leur permettre de nourrir leurLire l article

Pendant que j’écris ces lignes, en ce dimanche matin, la fine équipe française envoyée par La Revue Française de Généalogie est à bord de l’avion qui va les emmener à Salt Lake City … #RootsTechFr C’est parti ! pic.twitter.com/ZgSpK94f4H — Sophie Boudarel (@gazetteancetres) 2 Février 2014 Pour ma part, jeLire l article

La Revue Française de Généalogie proposait en ce froid mois de novembre un séminaire de trois jours consacré à la découverte des archives judiciaires, et à leur utilité dans nos recherches généalogiques. Je n’ai pas résisté à l’appel des chouquettes et à la curiosité. Le stage était animé par JerômeLire l article

Je ne fais de la généalogie de façon un peu sérieuse que depuis à peine deux ans, et je suis encore en phase de  rodage. J’ai besoin d’acquérir de l’expérience, et chaque fois que j’en ai l’occasion, j’essaie de participer à un des séminaires de la Revue Française de Généalogie.Lire l article

Aujourd’hui, soyez indulgent avec moi, je recycle …… Je vous propose de lire un article écrit en juin 2012. Ce que j’y écris reste d’actualité, puisque je n’ai encore pas avancé d’un pas sur l’identité de l’Anna Marchese qui va être l’héroïne de ce roman. J’ai prévu de participer en juin àLire l article