Gaston Billard, mon père, est né à Alger le 23 septembre 1930, au 16 rue Broussais où vivaient ses parents, Gaston Billard et Marcelle Risse. La rue Broussais faisait partie du quartier nommé Plateau Saulière, et longeait au sud l’hôpital civil, qui allait devenir l’hôpital Mustapha. La famille Billard aLire l article

Retracer la vie d’un cousin d’un ancêtre à partir d’un article dans une revue professionnelleLire l article

Une photo totalement non identifiée, à part le lieu où elle a été prise. Un mystère pour les généalogistesLire l article

Je fais appel à mes lecteurs, comme je l’ai déjà fait auparavant, sans beaucoup de succès, pour tenter d’identifier des personnes sur des photos de famille, des photos de groupe de mariage, des photos d’école, toutes datées d’avant 1939. Peut-être reconnaitrez vous une ou deux personnes qui me permettront ensuiteLire l article

La patience est la première qualité du généalogiste. Si on lui laisse le temps de chercher tranquillement, à son rythme, il finit par trouver les réponses à ses questions. En avril 2013, à l’occasion du premier Challenge AZ, je vous avais parlé d’un faire-part de décès trouvé dans les papiersLire l article

Parmi les nombreuses photos non identifiées conservées dans l’album photos de Marie Jung, épouse Karcher, c’est la famille de Gustave Adolphe Karcher que j’ai réussi à identifier le plus rapidement. Avant de scanner chacune des photos individuellement, j’avais pris la précaution de photographier chaque page de l’album tel qu’il seLire l article

Guillaume Chaix, du blog Le Grenier de nos ancêtres, nous propose chaque mois un défi d’écriture généalogique original. Il s’agit de raconter notre rencontre avec l’un de nos ancêtres . Ce mois-ci, j’ai profité de ma contribution pour lancer mon nouveau projet généalogique, dans le cadre du Geneathème proposé par SophieLire l article

Guillaume Chaix, du blog Le Grenier de nos ancêtres, nous propose chaque mois un défi d’écriture généalogique original. Il s’agit de raconter notre rencontre avec l’un de nos ancêtres . Voici ma seconde contribution.  Le glas résonne lugubrement en ce triste et froid après midi de décembre. Les portes de l’égliseLire l article