A l’été 2016, j’avais commencé une enquête généalogique pour retrouver les descendantes de mon ancêtre la plus éloignée dans ma branche matrilinéaire, celle qui m’a transmis de mère en fille mon ADN mitochondrial, identifié comme appartenant à l’haplogroupe H5a2. J’ai improprement nommé cette descendance les Filles d’Helena. Retrouvez tous lesLire l article

Comme je vous le racontais dans l’article V comme Viking, j’ai fait faire une analyse ADN génétique pour en savoir plus sur mes lointaines origines. J’ai fait tester mon ADN mitochondrial, celui qui m’est transmis depuis la nuit des temps de mère en mère. Ce qui est passionnant avec cetLire l article