Je vous ai déjà annoncé que l’édition 2022 de RootsTech Connect, la conférence internationale de généalogie de très loin la plus importante en terme d’audience, serait une nouvelle fois totalement virtuelle. Elle aura lieu en ligne, sur votre ordinateur, du 3 au 5 mars 2022.

Les préparatifs vont bon train.

Mi septembre, des généalogistes du monde en entier avaient été invités à soumettre des propositions de présentation pour l’édition 2022. Un grand nombre de ces propositions, dans différentes langues et sur tous les sujets touchant à la généalogie, ont été validées fin octobre. Les présentateurs ont quelques semaines pour préparer leurs vidéos, qui devront être téléchargées pour validation définitive par l’équipe de Rootstech au plus tard le 17 décembre. Les délais imposés par Rootstech peuvent sembler courts, mais cela leur permet une validation technique et une programmation cohérente.

Nous ne connaitrons le programme exact probablement que courant février 2022, mais il y aura cette année encore un certain nombre de présentations en français, faites à l’intention de la communauté généalogique francophone. Personnellement, je me suis engagée sur trois présentations vidéo, et je me suis attelée à cette tâche depuis quelques jours.

Je continue à faire partie des ambassadeurs Rootstech, même si le terme a été un peu modernisé. Je suis maintenant RootsTech Influencer, ce qui revient au même. Je continuerai donc à vous informer sur la programmation et l’organisation de Rootstech au fur et à mesure que j’en ai connaissance, à travers ce blog ou sur mes comptes de réseaux sociaux.

Rootstech Connect Experience

Mais l’actualité la plus marquante pour Rootstech, c’est la tournée que l’état major de l’organisation, Steve Rockwood, Jen Allen, et leurs équipes, viennent d’entreprendre pour reprendre contact directement avec le monde généalogique international.

La première étape de ce périple a eu lieu les 4 et 5 novembre, à Versailles. Une grosse centaine d’ambassadeurs, speakers, représentants du monde associatif ou professionnel autour de la généalogie, venant d’un peu partout en Europe, se sont réunis au Palais des Congrès de Versailles. Une trentaine de français étaient présents, j’en faisais partie.

L’événement se voulait culturel, convivial et généalogique.

Nous avons commencé par une visite du château, par petits groupes, encadrés par des guides. C’était l’occasion pour ceux qui connaissent un peu le château d’en apprendre plus sur sa construction et son histoire, et pour les autres de découvrir les appartements du Roi, de la Reine, et la mythique Galerie des Glaces. Les touristes, très largement français, sont revenus au château de Versailles, même s’ils ne sont pas aussi nombreux qu’avant la crise sanitaire. On peut visiter les appartements royaux sans cohue, mais sans non plus être seuls dans les salles.

Tim Viney est ensuite venu nous présenter le projet de cartographie des cimetières de l’Eglise d’Angleterre, mené par Atlantic Geomatics, et dans lequel FamilySearch est partenaire.

Ce projet est absolument extraordinaire. Atlantic Geomatics va cartographier les 19 000 cimetières de l’église d’Angleterre, à l’aide de caméra 3D, à la façon de Google Maps, va également photographier toutes les pierres tombales et numériser tous les registres paroissiaux conservés dans les églises. Et toutes ces données seront indexées par FamilySearch. C’est un projet de grande ampleur, et d’un intérêt majeur pour la préservation de notre histoire commune.

Voici quelques liens vers des articles ou des videos – en anglais – expliquant le projet.

Rien d’étonnant à ce que FamilySearch soit partenaire d’un projet aussi ambitieux et aussi important pour la préservation des données généalogiques, c’est le coeur même de leur activité au niveau international.

Nous nous sommes ensuite réunis dans l’auditorium du Palais des Congrès, pour y assister à l’enregistrement, en public, d’une des keynotes qui seront proposées lors de RootsTech Connect 2022. Car c’est la raison principale de ce mini tour du monde dans lequel l’état major de RootsTech s’est lancé. En 2022, les keynotes qui vous seront présentées auront été tournées en présentiel, devant un auditoire. Et c’est à mon sens une très bonne idée. En 2021, les interviews des différentes personnalités ne se démarquaient pas vraiment de ce qu’on peut voir classiquement à la télévision ou sur internet. On ne retrouvait pas l’enthousiasme et la chaleur – et le grand professionnalisme – qui font depuis onze ans le succès des keynotes de Rootstech. En tournant les prochaines keynotes en live, dans les conditions du direct, il est probable que les différents speakers généreront plus de visionnages.

Je ne vais pas encore vous raconter ce que j’ai vu et entendu sur scène. Je vous partagerai mes impressions quand la personnalité que j’ai vue sera officiellement annoncée – bientôt, un peu de patience …

La soirée – et l’événement pour moi – s’est terminée par un diner, dans le salon Clemenceau de l’hôtel Trianon Palace à Versailles, celui dans lequel le traité de Versailles fut préparé.

J’avais choisi de ne pas dormir à l’hôtel, puisque je venais en voisine. Ceux qui sont restés ont pu continuer à parler généalogie le lendemain matin au petit déjeuner, puis pendant la visite des jardins et du Hameau de la Reine.

Une journée pour retrouver en partie l’ambiance de Rootstech, et renouer à nouveau avec les rencontres réelles, qui nous ont tant manquées.


Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.