Qu’est-ce que la généalogie génétique

Je vous parle de généalogie génétique sur ce site depuis 2015. Le choix de faire ou non une analyse ADN à but généalogique n’est pas en question ici, j’ai déjà eu l’occasion d’en parler.

Revoyez à ce sujet la vidéo réalisée pour RootstechConnect 2021.

Je vous avais proposé en août 2015 un article répondant à des questions pratiques, telles qu’on se les posait à l’époque : Quel test choisir? Auprès de quel laboratoire d’analyse génétique passer? Comment lire ses résultats?

Ces questions restent d’actualité, mais en bientôt sept ans beaucoup de choses ont changé dans le domaine de la généalogie génétique. Vous trouverez sur cette page des réponses à ces différentes questions, ainsi que les articles que je leur ai consacrés.

Quel test généalogique faire pour quel résultat ?

On peut faire faire actuellement quatre types d’analyse à partir d’un échantillon d’ADN prélevé de façon non invasive sur un individu :

Le test mitochondrial – MtDNA

L’analyse de l’ADN mitochondrial teste l’ADN contenu dans chaque cellule à l’extérieur du noyau. Cet ADN mitochondrial provient de notre mère, et de sa mère avant elle. Par lui on peut remonter la piste de notre plus lointaine ancêtre féminine – toujours par les mères. On ne remonte donc qu’un tout petit rameau qui nous mène vers l’origine de notre lignée matrilinéaire.

Si vous représentez votre arbre généalogique de façon traditionnelle, avec vos ancêtres maternels à droite et paternels à gauche, vos ancêtres représentés en verts – votre lignée maternelle – sont ceux qui vous ont transmis votre ADN mitochondrial, que vous soyez un homme ou une femme.

Arbre généalogique avec représentation de couleur verte de la branche matrilinéaire, porteuse du l'ADN mitochondrial - MtDNA
Visualisation de la branche matrilinéaire d’un arbre généalogique – Graphisme DNAPainter

Lisez les articles que j’ai consacrés aux recherches autour de l’ADN mitochondrial :

  • X comme Lignée XX

    X comme Lignée XX

    Une promenade dans la lignée maternelle de mon arrière grand père paternel. Comment procéder pour connaitre son haplogroupe mitochondrial ?

  • Haplogroupe mitochondrial – Un exemple : le clan d’Helena

    Haplogroupe mitochondrial – Un exemple : le clan d’Helena

    L’analyse de l’ADN mitochondrial permet de connaitre son haplogroupe. A titre d’exemple, voici ce qu’on sait de l’haplogroupe H5.

  • Remonter ma lignée maternelle en suivant l’ADN mitochondrial

    Remonter ma lignée maternelle en suivant l’ADN mitochondrial

    Comme je vous le racontais dans l’article V comme Viking, j’ai fait faire une analyse ADN génétique pour en savoir plus sur mes lointaines origines. J’ai fait tester mon ADN mitochondrial, celui qui m’est transmis depuis la nuit des temps de mère en mère. Ce qui est passionnant avec cet ADN mitochondrial, c’est qu’il se […]

  • Chromosome XX et lignée maternelle

    Chromosome XX et lignée maternelle

    Si vous voulez connaitre les origines lointaines de votre lignée maternelle, c’est l’ADN mitochondrial que vous devrez tester. Voici ma lignée maternelle, ma lignée XX.

Le test du chromosome Y – YDNA

L’analyse de l’ADN du chromosome Y n’est disponible que pour les hommes, puisque le chromosome Y n’est présent que chez l’homme, jamais chez la femme. Ce chromosome est transmis de père en fils depuis la nuit des temps. A partir du moment où les patronymes ont été fixés, on peut en théorie considérer que ce chromosome Y suit cette lignée patronymique. Néanmoins, il peut toujours y avoir eu quelque part dans la lignée un enfant dont le père biologique ( chromosome Y ) n’est pas le père officiel ( patronyme). C’est ainsi par exemple qu’on a déterminé qu’il y avait eu rupture d’ADN entre la lignée de Richard III et les héritiers de la branche d’York dont il est un des représentants au 15ème siècle.

Si vous êtes un homme, et que vous représentez votre arbre généalogique de façon traditionnelle, avec vos ancêtres maternels à droite et paternels à gauche, vos ancêtres représentés en bleu – votre lignée paternelle – sont ceux qui vous ont transmis votre ADN Y.

Si vous êtes une femme, ce sont uniquement vos ancêtres paternels, vous avez reçu leur ADN autosomal, mais pas de chromosome entièrement spécifique.

Arbre généalogique avec représentation de couleur bleue de la branche paternelle d'un homme, porteur de l'ADN Y - YDNA
Visualisation de la branche paternelle d’un arbre généalogique – Graphisme DNAPainter

Lisez les articles que j’ai consacré aux recherches autour de l’ADN Y :

  • Y comme Y-DNA

    Y comme Y-DNA

      Une analyse génétique à but généalogique, est-ce vraiment de la généalogie ? En fait, ça sert à quoi dans le cadre d’une généalogie ? J’entends très souvent cette remarque, et je dois dire que je l’ai longtemps partagée. L’analyse génétique permet principalement de visualiser à quelle époque du peuplement de la planète on peut […]

  • Mes ancêtres les Romains

    J’ai reçu il y a quelques jours, presque un mois avant la date annoncée, les résultats du test généalogique sur l’ADN du chromosome Y de mon frère. Cette analyse a été faite via FamilyTreeDNA. Cette analyse remonte la piste de ma lignée paternelle, la lignée du patronyme que je portais à la naissance, BILLARD. Le test […]

Pour résumer, ces tests ADN – MtDNA et YDNA – reposent sur une analyse d’un élément d’ADN transmis sans changement de père en fils et de mère en fille depuis l’aube des temps, à quelques mutations près qui permettent de tracer les migrations des populations d’origine à l’époque de la fin de la dernière glaciation, il y a en gros 10 000 à 15 000 ans.

Soyons clair, au niveau généalogique, cet aspect de la généalogie génétique est rarement significatif et ne va pas permettre de résoudre des épines généalogiques, sauf dans des cas très précis, en combinaison avec une analyse autosomale.

L’intérêt est plus de savoir à quels endroits de la carte des migrations humaines et du peuplement de l’Europe on retrouve ses lignées maternelle et paternelle. Mais c’est de la curiosité intellectuelle, et non un véritable outil pour votre généalogie.

Le test du chromosome X – XDNA

Vous pouvez faire tester votre chromosome X dans certains laboratoires.

Le chromosome X est un des deux chromosomes de la paire 23 de votre ADN, vos chromosomes sexués, ceux qui déterminent votre sexe biologique. Tout le monde a au moins un chromosome X. Les femmes en ont deux, un qui leur vient de leur mère, et l’autre qui est le chromosome X qu’elles ont reçu de leur père.

La transmission du chromosome X est complexe, comme vous le montre les deux schémas ci-dessus.

Origines possibles du chromosome X chez un homme
Origines possibles du chromosome X chez une femme

Leur interprétation dans le cadre d’une recherche précise de cousinage doit se faire en parallèle avec des recherches sur la base de l’ADN autosomal

Le test autosomal – AtDNA

La quatrième et dernière analyse, celle de l’ADN autosomal, est différente dans son principe. Elle étudie sur la totalité des 22 paires de chromosomes non sexués les mutations connues que l’on attribue à telle ou telle population. A partir de ces mutations relevées, elle va vous indiquer votre origine génétique dans ses très grandes lignes.

Cette analyse autosomale est celle dont vous entendez le plus souvent parler dans les médias quand on vous explique ce qu’est la généalogie génétique. Une partie de votre ADN est analysée à la recherche de mutations spécifiques, qui vont être ensuite comparées à la totalité des analyses que le laboratoire a déjà faites.

L’analyse de votre échantillon permet au laboratoire de vous donner deux types de résultat :

  • une estimation de vos origines ancestrales
  • une liste de personnes avec qui vous partagez de l’ADN, et donc avec qui vous avez possiblement des ancêtres communs.

Ces résultats ne sont pas immuables.

L’estimation de vos origines dépend de la base avec laquelle travaille le laboratoire – et qui va changer dans le temps – et de l’algorithme qu’elle utilise. Ces deux éléments sont mis régulièrement à jour, pour affiner les résultats qui vous sont proposés. Ces résultats se présentent sous la forme d’une carte, et ne sont que des estimations dans un cadre donné. Ils ne signifient pas forcément que vous trouverez des ancêtres dans les lieux qui sont évoqués. Ils sont un indice qu’on peut utiliser conjointement avec d’autres éléments, rien de plus.

La liste de vos cousins génétiques répond à une autre démarche. Votre échantillon d’ADN est comparé avec celui de toutes les personnes qui ont fait le même test dans le même laboratoire, à partir de critères propres à chaque laboratoire. On ne teste pas tout votre ADN, mais une grande partie des 700 000 mutations identifiées. Plus vous avez de mutations identiques avec certaines personnes, plus vous êtes proches d’eux au niveau génétique et familial.

La liste de cousins que vous avez la première fois que vous accédez à vos résultats sur internet n’est pas définitive. Elle continue d’évoluer et de s’agrandir au fur et à mesure que de nouvelles personnes font elles aussi un test. Si vous n’avez pas de réponse à votre objectif de recherche lors de votre première connexion, la réponse viendra peut-être plus tard, dans un mois, dans un an …

Par quel laboratoire généalogique passer pour répondre à vos objectifs ?

Les tests ne sont pas autorisés en France – même si j’en comprends de moins en moins la raison plus je comprends leur fonctionnement. Il faut donc passer par une société à l’étranger, principalement aux Etats Unis.

Qui sont actuellement les principaux acteurs du marché ?

  • FamilyTreeDNA – Société commerciale, elle réalise également les tests pour IGenea, une société basée en Suisse. Leur base de données en ligne, accessible uniquement si vous avez un compte chez eux, et que vous avez accepté vous même de partager vos données, est actuellement la moins importante en volume, mais ils sont les seuls à proposer tous les tests disponibles. Si vous souhaitez faire tester votre ADN mitochondrial et votre ADN Y, ils seront probablement votre premier choix.
  • AncestryDNA – Cette société, filiale de la société de généalogie, ne fait que des analyses autosomales. C’est elle qui a actuellement la plus grosse base de données. Très implantée dans les pays anglosaxons, si vous cherchez à retrouver une personne ayant un lien avec les USA, elle sera votre premier choix. Si vous voulez comparer votre ADN à celui de leurs clients, vous devrez impérativement faire un test auprès de leur société, qui n’autorise pas le téléchargement de résultats bruts réalisés ailleurs. Néanmoins, AncestryDNA, pour respecter la législation française, ne livre pas ses kits de prélèvement en France. Si vous avez des amis à l’étranger, faites vous livrer chez eux, ou passez par Amazon.de, qui vous livrera en France.
  • 23andme – Le laboratoire, qui dispose de la seconde plus grosse base de résultats, met l’accent sur l’aspect médical des analyses, et moins sur la partie généalogie. Les outils d’analyse et de recherche de cousinage y sont moins développés et présents que pour d’autres laboratoires. Il vous sera impossible de télécharger chez eux un fichier de résultat obtenu ailleurs. Si vous voulez avoir accès à leur base de données pour vos recherches, vous devrez faire faire un test directement auprès d’eux.
  • MyHeritage – Au départ, MyHeritage est un portail en ligne de généalogie, qui permet tout comme Ancestry de faire son arbre, et de consulter des archives et des bases de données indexées. La société est arrivée récemment dans le monde de la généalogie génétique, et a su s’implanter fortement en Europe. Elle n’analyse que l’ADN autosomal et permet le téléchargement sur son site de résultats faits auprès d’autres sociétés. Si vos recherches concernent surtout l’Europe, vous aurez plus de chances d’obtenir des résultats en utilisant leurs tests, ou au moins leurs bases de données.

Lisez les articles que j’ai consacré aux plateformes des laboratoires d’analyse :

Comment analyser et utiliser les résultats de vos analyses génétiques généalogiques ?

Je vous explique sur ce blog depuis plusieurs années comment vous pouvez utiliser les résultats de vos tests de généalogie génétique pour retrouver des cousins ou de la famille plus ou moins proche.

Je vous ai raconté en video une de mes recherches, pour vous en expliquer les différentes étapes.

Lisez les articles que j’ai écrits sur le sujet.

Vous avez des questions plus précises à me poser ? Vous souhaitez me contacter pour définir quel test faire, comment comprendre vos résultats, comment les exploiter?

Catégories

Rechercher

Membre de

Archives

Autour de l’ADN

Hébergement

Ce blog est hébergé depuis 2012 chez Infomaniak. Utilisez ce lien pour héberger vos blogs ou votre cloud sur leurs serveurs


Testez
MyHeritage

Abonnez-vous
au blog

Ne ratez plus nos mises à jour, inscrivez vous et vous recevrez un mail par semaine reprenant les derniers articles publiés sur le blog

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.