Retour de stage

Je viens de passer les trois derniers jours au siège parisien de la Revue Française Généalogique. J’y participais à un atelier sur le thème “Ecrire et raconter sa généalogie“.

Honnêtement, juste avant le début du stage je me suis demandée quelle idée bizarre m’avait prise de m’inscrire à ce séminaire. Après tout, selon les critères des généalogistes je viens juste  de commencer mes recherches; j’ai encore beaucoup d’informations à collecter, même sur la branche de ma mère, sur laquelle j’ai pour l’instant le plus avancé. Ecrire quoique ce soit à ce stade serait de l’amateurisme. Quant à la partie internet, on pourrait imaginer que je connais un peu.

Ma motivation au moment de l’inscription était double : tout d’abord rencontrer d’autres personnes passionnées comme moi par la généalogie, et échanger sans que le regard de mon interlocuteur ne commence à partir dans le vague au bout de cinq minutes. Et  la perspective d’apprendre  de nouvelles techniques que ce soit au niveau de l’écriture ou d’internet m’attirait.

Je ne vais pas faire durer le suspense.

Malgré mon hésitation de dernière minute,  j’ai apprécié chaque instant de ces trois jours : le dynamisme et l’ouverture d’esprit des stagiaires – le masculin étant assuré par un stagiaire, seul homme au milieu de douze femmes, qui a vaillamment tenu le coup, chapeau bas -, la qualité des intervenantes et les nombreux échanges.

La partie “traditionnelle” nous a guidés à travers les différentes étapes permettant la réalisation d’un livre traditionnel sur l’histoire de sa famille. Elle était animée par Hélène Soula, biographe familiale, qui a su canaliser nos nombreuses digressions et répondre à nos questions de façon pratique et réaliste sans doucher notre enthousiasme.

Oserais je dire que j’en veux un peu à Hélène ?

Je suis arrivée à ce séminaire sans projet d’écriture, du moins dans ce domaine. Tenir un blog suffisait à mon plaisir et me permettait de partager mes recherches et mes aventures avec les quelques personnes intéressées de mon entourage.

Mais quand j’ai quitté les locaux de la RFG dès le premier soir, j’ai ressenti ce fourmillement des neurones que je connais bien et qui m’entraine régulièrement dans des projets un peu fous : créer un site internet, écrire des fanfictions, traduire des nouvelles, gérer un serveur privé …. toutes aventures où je m’engage sans bagage spécifique avec le plaisir de la découverte avant d’affronter le dur choc des réalités techniques et pratiques.

Me voici donc avec un nouveau projet, encore juste quelques idées. A suivre …

 

Le dernier jour était consacré à la création d’un blog ou d’un site, conçu soit comme une première étape dans un projet de livre traditionnel, soit comme un outil à part entière. L’intervenante était Sophie Boudarel, bien connue de la blogosphère généalogique, et dont je lis avec attention les différents billets. Il y a toujours quelque chose à apprendre avec Sophie, et cette journée d’atelier en était bien la preuve. Elle a réussi en quelques heures à donner à une partie importante de son auditoire l’envie d’essayer d’affronter les réseaux sociaux et peut être même de se lancer dans la mise en place d’un blog. Je n’en rajouterai pas pour ne pas faire ma fangirl(1), mais bravo à elle.

Des stagiaires toujours aussi attentifs même en fin d’atelier

J’espère que nous allons donc bientôt voir arriver sur la toile quelques nouveaux blogs de généalogie. Croyez moi, mes co-stagiaires ont beaucoup de choses à partager et une expérience assez impressionnante de la généalogie.

En ce qui me concerne, je ne suis pas sortie indemne de cette dernière  journée. Les conseils avisés de Sophie m’ont conduite à remettre en cause certaines de mes pratiques et à jeter un oeil très critique sur ce blog. Je vais donc ressortir mes outils et peaufiner tout ça, en espérant ne rien casser.

 

 

Je n’oublierai pas de mentionner le partage autour d’une sympathique tarte aux fraises sur le thème des secrets de famille et de la psychogénéalogie, sous la houlette de Véronique Tison.

L’expérience m’a tellement intéressée que je replonge en octobre, sur le thème des Archives Militaires, et en décembre, sur celui des Blocages en généalogie, en attendant de pouvoir m’inscrire aux ateliers de 2013 sur lesquels la RFG est en train de travailler et qui me semblent plein de promesses.

Pour conclure, merci à mes costagiaires, qui m’ont prouvé que l’ouverture d’esprit, le dynamisme, la curiosité intellectuelle et l’enthousiasme n’étaient pas des traits de caractère réservés à la prime jeunesse. Si vous avez envie de continuer à partager ou besoin d’aide, vous savez où me trouver, ce sera avec grand plaisir que je continuerai à échanger avec vous.

 

Glossaire

(1) fangirl : individu féminin qui nourrit une affection quasi obsessionnelle pour une marque, un produit, un acteur. Voir l’article de Wikipedia , toujours avec recul et humour.

 

Sources et Liens

 

 

Les articles publiés sur ce blog sont tous écrits avec un profond respect pour les personnes qui y sont mentionnées. Si l'un d'eux vous offense malgré tout, prenez contact avec le webmestre par email auprès de webmaster at chroniquesdantan dot com

Comments

  1. Monique Lens says

    Bonjour Brigitte ?

    Je n’étais pas participante à vos stages et j’en ignorais l’existence mais vous me donnez très envie d’en faire.
    puis-je avoir une adresse pour prendre connaissance des modalités d’inscription.
    De plus ma généalogie maternelle se situe dans le Bas Poitou et l’Aunis et j’ai des Reau à Coulonges sur l’Autize (79) sur lesquels je suis arrêtée; je dois peut-être aller voir vers chez vous?

    Cordialemnt
    Monique

    • Brigitte says

      Bonjour Monique

      Merci pour votre commentaire. Concernant les stages de la RFG, leur programme pour 2013 est maintenant sur leur site, allez voir ce qu’ils y proposent. Je pense participer à deux stages en 2013 pour élargir un peu mon horizon généalogique.

      Pour la famille Reau, je n’ai pas encore descendu toute la branche des Reau issue de St Christophe du Bois, Pierre Reault et Louise Dixneuf ont eu beaucoup de fils qui ont presque tous eu des enfants. Néanmoins, il y avait dans les Deux Sèvres avant leur arrivée d’autres souches Reau que je n’ai pas reliées à la mienne. Mon arbre Geneanet est à peu près à jour, si vous trouvez des pistes qui vous interessent, contactez moi.

      Cordialement
      Brigitte

  2. marie france says

    Bonjour Brigitte
    On voit tout de suite la “pro”. Je ne m’y mets pas encore mais je consulte comme nous a conseillé Sophie. De plus je confirme : j’ai passé avec vous tous de bien bonnes journées !
    A la prochaine…
    Marie France

  3. says

    Bonjour,

    merci pour cet article, et ravie de lire tous vos commentaires. Continuez, Brigitte, ça vaut le coup, et tenez-nous au courant de vos nouveaux projets (j’assume totalement le fait que vous m’en vouliez ! )
    Une petite phrase me chiffonne, tout de même : même si le livre est un support traditionnel, en tout cas séculaire, il n’est en rien obligatoire de “réaliser un livre traditionnel” : la créativité est toujours à l’oeuvre, que ce soit dans l’écriture (c’est aussi vrai pour un blog, je suppose que Sophie sera d’accord), la présentation, le support matériel lui-même. Les livres d’aujourd’hui ne ressemblent pas vraiment à ceux d’hier !

    Quoi qu’il en soit, j’ai passé deux journées formidables en votre compagnie. Vous m’avez aussi beaucoup apporté.

    Au plaisir de vous lire et de vous revoir,
    Hélène

    • Brigitte says

      Bonjour Hélène, et merci d’être venue commenter cet article

      Déjà, j’ai enlevé le smiley fantôme, ne vous étonnez pas de ne plus le voir.

      C’est un plaisir de vous en vouloir, les projets sont les moteurs de ma vie, je ne suis pas vraiment sportive et laisse à d’autres les préparations de marathon et autres expéditions dans les Alpes, et quoi de mieux qu’un livre pour se projeter dans le moyen terme ?
      Sophie nous a donné certaines idées pour “préparer” son livre à partir d’un blog, et depuis que je suis revenue de stage, je peux vous assurer que mes petites cellules grises s’agitent, un vrai bonheur :)

      Brigitte

  4. says

    Bonjour Brigitte,

    Lire votre rapport de stage me fait énormément envie de participer un jour à un de ces stages !!!
    Je vais me tenir au courant et qui sait on se verra peut etre un jour là bas. Et j’ai envie aussi de connaitre Sophie enfin pour de vrai ;)

    Valérie

    • Brigitte says

      Merci Valérie, j’avais raté votre commentaire.
      Je vais contacter la RFG, si mon article leur amène de nouveaux inscrits, j’aurais peut etre droit à une chouquette de plus :) Je plaisante, nous avons été très très bien traité
      Peut etre à bientôt IRL ( in real life :) )

  5. says

    Brigitte,

    Après les fans Facebook, les followers Twitter, j’ai maintenant une Fangirl ! Sans les encouragements de mes lecteurs, le blog n’aurait pas grandi ainsi.
    Merci.

    Merci également pour ce retour de stage. A lire les commentaires, j’ai hâte d’ajouter plein de blogs dans ma veille généalogique ^_^

    Au plaisir de vous revoir pour de prochaines formations ;-)

    Sophie

    • Brigitte says

      Sophie

      C’est déjà un premier impact positif, vos stagiaires commentent un blog. Un jour elles regarderont leur “bébé” sur internet et se souviendront que c’est vous qui leur avez donné l’envie de se lancer. L’histoire dira si elles vous en sauront gré ou si elles vous maudiront :)

      Brigitte – qui se souvient de l’amie pour laquelle ( à cause de laquelle ? ) elle a créé son premier site :)

  6. Evelyne ACHON says

    Coucou Brigitte,

    Un grand merci pour ton article.
    En effet, ces trois jours de stage ont été riches d’échange et de projets : écrire notre histoire familiale, créer un blog, partager sur les réseaux sociaux…
    Le scénario est “presque” écrit…
    A suivre… pour la réalisation.
    Bien à toi
    Evelyne ACHON

    • Brigitte says

      Merci Evelyne.
      Je suis contente de vous voir commenter, c’est la première étape avant de se lancer et ca n’est pas si compliqué, n’est ce pas? Comme partout, c’est le premier pas qui compte

      Brigitte

  7. Josette SCOUARNEC says

    Bonjour Brigitte,
    En te lisant je me suis replongée dans ces 3 jours qui étaient du pur bonheur. J’étais prête à me lancer dans un blog mais là quand je vois ce que tu fais non ça ne sera pas possible..

    Bravo.

    • Brigitte says

      Mais si c est possible, Josette, ce qui compte c est de se faire plaisir. Tu as une histoire passionnante a raconter, le reste n est que de l habillage, et comme l a dit sophie beaucoup de plateformes sont quasiment clefs en main

      A bientot

    • says

      Josette,
      A coeur vaillant rien d’impossible !
      N’oubliez pas le premier conseil, inspirez vous mais ne cherchez pas à imiter. Faites selon votre envie. Nous ne sommes pas là pour comparer tel ou tel blog.
      Toutes les histoires et expériences sont enrichissantes. Lancez-vous !

      Sophie

  8. Dominique Chadal says

    Bravo Brigitte, tu as su traduire avec beaucoup de verve les sensations que nous avons tous éprouvées au cours de ces trois jours. J’ai eu un peu de mal à fermer l’oeil cette nuit, tant cette histoire de blog me trottait dans la tête. Comme nous avons appris à le dire : à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>