Les trésors de Geneanet

Commençons par un aveu … J’ai vraiment hésité avant d’écrire cet article. Alliez vous me prendre pour une fangirl, alliez vous croire que je me lançais dans une “publirédaction” ? Il n’en est rien. J’ai juste conscience des trouvailles faites cette année uniquement grâce à Geneanet, grâce à leurs relevés collaboratifs totalement gratuits, à leur indexation pertinente et efficace de certains fonds de Gallica, ou aux photos d’actes faites par de généreux bénévoles.

J’imagine que d’autres que moi passent aussi à côté de tout ce qu’on peut trouver en quelques clics. Le récit de quelques unes de mes expériences de 2014 vous donnera peut être à vous aussi des idées pour vos prochaines recherches.

Les relevés collaboratifs

Dans la famille Landes, j’avais eu l’occasion de vous parler de Pierre Landes, fils de Gratien Landes et Catherine Lebois Duclos.

geneanet_1

J’ai du mal à retrouver des informations biographiques sur Gratien Landes. Alors régulièrement je reprends ce que je sais de lui et de ses enfants, à la recherche d’un nouvel acte. Pierre Landes peut donc être une clé d’entrée pour obtenir une date de décès pour son père …. Je n’avais jusqu’à l’été que l’acte de décès de Pierre Landes, à Dijon en 1805, indiquant juste que ses parents sont décédés, sans date ni lieu. J’espérais en savoir plus en mettant la main sur l’acte de mariage, à supposer qu’il n’ait pas été célébré à Paris. J’avais déjà fouillé chez Geneabank – où en fait je ne trouve à peu près jamais rien et dont l’ergonomie est totalement dépassée. Mes recherches précédentes sur Geneanet dataient de l’époque du challenge AZ 2013. Pour voir, j’ai donc ce jour là relancé une recherche, au cas où …. Un Pierre Landes, en Bourgogne, entre 1750 et 1815 ….

Et là, bingo !

Recherche Geneanet
Recherche Geneanet

En consultant cette recherche, je suis arrivée sur le relevé d’un généreux contributeur, qui a mis en ligne 26 663 actes de mariage à Dijon entre 1660 et 1802. C’est juste impressionnant, et c’est là, à la disposition de tout le monde, sans bourse délier …..

J’avais la cote du registre, la date, la paroisse, et même le numéro de vue. Certaines associations payantes n’en fournissent pas autant …

J’ai donc mis la main sur cet acte de mariage, à Dijon, le 16 octobre 1787, entre Pierre Landes et Anne Regnault.  La lecture de cet acte ne m’a pas donné la date de décès de Gratien Landes, malheureusement, mais m’a indiqué que Catherine Lebois Duclos, la mère de Pierre et d’Angélique, réside à Saulieu en 1787. C’est le genre de détail qui peut aider à retrouver sa trace et qui mérite largement une indication dans la ligne de vie de cette ancêtre.

Alors ce jour là, je n’ai pas résisté à me fendre d’un tweet enthousiaste, un brin exagéré, je l’avoue ….

geneanet_2

L’indexation des journaux officiels

Sur mon second blog, Vouille1418, je recense et je mets en avant les poilus morts pour la France du canton de Vouillé. Le blog est un peu en sommeil, mais les articles reprendront en 2015. Pour la mise en avant de mes soldats, j’essaie de trouver s’ils ont reçu une décoration durant les combats ou de façon posthume. En théorie, toutes les décorations, même si elles ne sont pas indiquées sur la fiche matricule, ont fait l’objet d’une publication dans le Journal Officiel de la République Française, qui est en ligne sur Gallica.

Malheureusement, la recherche dans Gallica n’est pas toujours évidente …..

Mon truc, c’est maintenant de passer par Geneanet, qui a fait un énorme travail d’indexation de cette source incontournable.

Mon grand oncle, François Risse, est tombé au combat en 1916 à Clery sur Somme.

En lançant une recherche sur la collection des JORF de Gallica, avec les termes François Risse, j’ai obtenu 495 résultats, que je pouvais rechercher par année de parution …. Mais de quelle année était le décret ? Dans les 495 résultats, impossible de n’avoir que les François+Risse, j’avais les deux termes …. si je passe par la recherche avancée, avec “François Risse” en recherche exacte, la situation s’agrave …. Autant dire que je  m’arrachais les cheveux.

Sur les conseils de Sophie Boudarel, je suis donc passée par la recherche via Geneanet …. Cette fois ci, je n’ai plus que 50 résultats, facilement lisibles, et j’ai trouvé mon bonheur en quelques secondes …

Recherche Geneanet - Critères François Risse
Recherche Geneanet – Critères François Risse

Cliquer sur le lien dans Geneanet m’ouvre immédiatement la page correspondante dans Gallica, le nom surligné est le bon, et voici la citation que je cherchais, et que je ne résiste pas au plaisir de vous faire lire.

Gallica - JORF du 14/11/1920 - vue 14/96
Gallica – JORF du 14/11/1920 – vue 14/96

 

Les photos des procès verbaux du Chatelet

Ma dernière trouvaille n’a que quelques jours, je la dois à une discussion avec une participante du séminaire de paléographie organisé cet automne par la Revue Française de Généalogie. M’entendant parler de mes recherches parisiennes, elle m’a conseillé de contacter Jacques Le Marois pour participer à l’indexation des sources conservées aux Archives Nationales, au CARAN. En discutant ensuite avec Jacques Le Marois, j’ai découvert que des bénévoles photographiaient les procès verbaux des registres de tutelles – entre autres – du Chatelet …. Il faudra aussi indexer toutes ces photos, mais actuellement, si vous connaissez la date d’une sentence du Chatelet, sans vous déplacer au Caran, vous avez peut etre la possibilité de la voir s’afficher sur votre écran.

 

L’accès se fait par Geneawiki, je n’ai pas trouvé d’accès direct sur Geneanet, mais comme je constate que les photos sont hébergées chez Geneanet, c’est aussi à eux que j’en donne crédit .

 

De ce que je comprends, les recherches que j’ai faites ci dessus ne sont pas liées à mon compte payant chez Geneanet, et donc elles sont accessibles à tout un chacun. Alors ne vous privez pas de ces trésors cachés qui n’attendent que vous.

Print Friendly, PDF & Email

7 commentaires sur “Les trésors de Geneanet

  1. Je profite des vacances pour rattraper mon retard en terme de lectures. J’ai lu ton article avec intérêt.

    Comme Dominique, je continue de penser qu’à ce jour, Geneanet reste indispensable avec le volume de données dont il dispose, même si le travers est qu’il y a parfois à boire et à manger dedans (trop peu indiquent leurs sources, ou alors indiquent qu’ils ont trouvé sur le site de X qui a trouvé sur le site de Y etc…)

    Comme Mikael, je pense aussi que le compte Premium reste plus que nécessaire (la recherche étant bien plus longue sans les critères), mais je trouve cela normal. Cette entreprise a des salariés qui doivent bien vivre.

    Pour pondérer (mais tu risques de me taxer de n’être pas forcément objectif, ce dont je conviens), je trouve que Geneanet pousse de plus en plus à faire faire son travail par ses abonnés. Il y a un exemple qui m’a travaillé en Novembre, c’est l’opération Sauvons nos tombes. Autant l’intention et le principe sont louables, je ne reviens pas dessus. Autant je trouve un peu limite de passer un peu rapidement sous silence le fait que beaucoup de communes n’autorisent pas la prise de photo (ce qui est dommage, j’en conviens aussi).

    En tout cas, le seul signe valable pour moi, c’est que j’étais abonné Premium l’an dernier pour la première fois. Et que j’ai repris un an de plus avec toutes les informations que j’ai pu utiliser l’an dernier.

    1. bonjour
      je commence en généalogie et je me suis inscrite a Geneanet premium
      cela a un cout ce que je trouve tout a fait naturel En revanche je suis bloquee sur un ancetre que semble posséder FILAE
      j hesite a m’inscrire vu le prix 70 EUROS a rajouter a mon abonnement GENEANET

      qu en pensez vous ? Pouvez vous me conseiller ??
      cordialement
      Fleur

      1. Bonsoir
        Si vous débutez, je pense que vous n’avez pas besoin tout de suite de prendre un abonnement Filae. Mais si vous etes bloquée et que vous voyez qu’ils ont des informations qui vous intéressent, je crois qu’ils ont une option de test gratuit de 15 jours, il faut surtout bien penser à annuler l’essai gratuit avant le dernier jour, sinon il est transformé en abonnement. Si vous êtes convaincue par l’essai, vous vous déciderez en connaissance de cause. Leur base de données indexées du 19è est considérable, mais sauf à avoir des ancêtres qui se sont beaucoup déplacés, le 19è est une période moins difficile à reconstituer.
        En tout cas, bonnes recherches
        Cordialement
        Brigitte

  2. Article intéressant comme toujours.

    Cependant je relativise le : “C’est juste impressionnant, et c’est là, à la disposition de tout le monde, sans bourse délier …..”. Sans l’abonnement “Premium” il est quasi impossible de retrouver les informations recherchées (avec juste un patronyme et un lieu).

    1. Merci pour cette précision
      Je ne peux pas faire de test sans enlever mon abonnement Premium, mais j’ai quand meme vérifié : pour ma recherche sur Pierre Landes, je trouve le relevé avec les mêmes critères que décrits ci dessus, pour le consulter je dois être inscrite. On ne me parle pas d’abonnement Premium, juste d’inscription à Geneanet. Pour les photos du Chatelet, c’est dans Le Wiki, donc accessible sans abonnement

      C’est bien sûr plus simple d’avoir un abonnement Premium, donc je vais un peu modérer mes propos. Mais je continue à penser que le rapport qualité prix est très lagrement supérieur à toutes les associations que je connais, même si ca me navre

  3. Tu prêches une convaincue : cela fait belle lurette que je trouve Geneanet complètement indispensable pour les généalogistes. C’est en partie pour cela que j’essaie d’être précise dans mes sources avant de mettre à jour mon arbre en ligne, en espérant que cela servira à quelqu’un ou quelqu’une. Quasiment toutes les semaines, je décroche des informations nouvelles grâce aux alertes. Bref, une mine d’or, même si (soyons honnête) toutes les informations ne sont pas fiables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.