X comme XX et lignée maternelle

La généalogie fait de plus en plus fréquemment de l’oeil à la génétique ces dernières années, et les articles sur ce sujet abondent.

chromosome

Etre femme, c’est avoir deux chromosomes XX, sur lesquels ne se basent d’ailleurs pas les analyses d’ADN à visée génétique. Si vous voulez connaitre vos origines maternelles, c est l’ADNmt, ou ADN mitochondrial qui sera testé.

Ce test vous permettra de remonter votre lignée maternelle, uniquement maternelle, de mère en mère jusqu’à ….. l’Eve mitochondriale si vous avez beaucoup de chance, ou une de ses sept filles, si vous en avez juste un peu moins. Tout le monde ne peut pas remonter jusque là a priori.

En hommage à ma lignée purement maternelle, celle qui m’a donné cet ADNmt que j’ai transmis à ma fille, et qui peut être passera un jour à une petite fille, voici celles qui sont mes étapes connues vers notre Eve génétique.

  • Jeanne IMBERT. Elle est née autour de 1651. Elle s’est mariée religieusement le 31 janvier 1673, à l’âge de 21 ou 22 ans, à Beaulieu-sous-Parthenay, avec Pardoux BAUDET, âgé de 29 ou 30 ans.
    Jeanne IMBERT et Pardoux BAUDET ont eu au moins quatre enfants (trois garçons et une fille) , dont
  • Jeanne BAUDET, fille de Pardoux BAUDET et Jeanne IMBERT. Elle a été baptisée le 27 août 1678 à Beaulieu-sous-Parthenay. Son parrain était Jean THOMASEAU. Sa marraine était Madeleine SEGUIN. Elle s’est mariée religieusement le 10 février 1705 à Beaulieu-sous-Parthenay, avec Clair BORDIER, âgé de 34 ou 35 ans.
    Jeanne BAUDET et Clair BORDIER ont eu au moins trois enfants (un garçon et deux filles), dont
  • Jeanne BORDIER, fille de Clair BORDIER et Jeanne BAUDET. Elle est née le 4 octobre 1710 à Vouhé. Elle s’est mariée religieusement le 14 février 1730, à l’âge de dix-neuf ans, à Beaulieu-sous-Parthenay, avec Jean BAUDET, âgé de 25 ou 26 ans, fils de François BAUDET et Marie DUFOUR.  Jeanne a été inhumée le 15 février 1791 à Vouhé.
    Jeanne BORDIER et Jean BAUDET ont eu au moins sept enfants (quatre filles et trois garçons) dont
  • Marie Jeanne BAUDET, fille de Jean BAUDET et Jeanne BORDIER. Elle a été baptisée le 14 mars 1744 à Vouhé. Son parrain était Pierre ROCHER. Sa marraine était Louise BOISSON. Elle s’est mariée religieusement le 21 octobre 1777 à Vouhé, avec Jean René AYRAULT, âgé de 34 ans, fils de René AYRAULT et Marie CHAGNON. Marie Jeanne a été bordière. Elle est décédée le 19 décembre 1803 à Soutiers.
    Marie Jeanne BAUDET et Jean René AYRAULT ont eu au moins trois enfants (deux garçons et une fille) dont
  • Marie Jeanne AYRAULT, fille de Jean René AYRAULT et Marie Jeanne BAUDET. Elle est née le 24 juin 1785 à Soutiers. Sa marraine était Marie Modeste MICHAU. Elle s’est mariée le 12 février 1811, à l’âge de vingt-cinq ans, à Beaulieu-sous-Parthenay, avec Pierre René DELAITRE, âgé de trente ans, fils de Jacques DELAITRE et Marie Anne CHARRON. Marie Jeanne est décédée le 15 janvier 1837, à l’âge de 51 ans, à La Peyratte.
    Marie Jeanne AYRAULT et Pierre René DELAITRE ont eu au moins dix enfants (trois filles et sept garçons) dont
  • Marie-Anne DELAITRE, fille de Pierre René DELAITRE et Marie Jeanne AYRAULT. Elle est née le 13 janvier 1812 à Beaulieu-sous-Parthenay. Elle s’est mariée religieusement le 9 novembre 1841, à l’âge de vingt-neuf ans, à Gourgé, avec François Louis REAU, âgé de vingt-neuf ans, fils de Louis REAULT et Renée BREMAND. Marie-Anne est décédée le 25 février 1870, à l’âge de 58 ans, à Chalandray.
    Marie-Anne DELAITRE et François Louis REAU ont eu quatre enfants (deux filles et deux garçons) dont
  • Louise Angelle REAU, fille de François Louis REAU et Marie-Anne DELAITRE. Elle est née le 25 décembre 1848 à Chalandray. Elle s’est mariée le 28 septembre 1875, à l’âge de vingt-six ans, à Latillé, avec François Alexandre QUINTARD, âgé de 37 ans, fils de François QUINTARD et Françoise CHARTIER. Louise Angelle a été domestique.
    Louise Angelle REAU et François Alexandre QUINTARD ont eu six enfants (cinq filles et un garçon) dont
  • Marie Angèle QUINTARD, fille de François Alexandre QUINTARD et Louise Angelle REAU. Elle est née le 5 décembre 1874 à Latillé. Elle s’est mariée le 3 octobre 1905, à l’âge de trente ans, à Latillé, avec Adrien GUIGNARD, âgé de vingt-huit ans, fils de François GUIGNARD et Eglantine Ardazire ( Angelina ) PEROCHE. Marie Angèle a été adoptée le 28 septembre 1875 à Latillé. Elle a été domestique. Elle est décédée le 25 décembre 1968, à l’âge de 94 ans, à Latillé.
    Marie Angèle QUINTARD et Adrien GUIGNARD ont eu une fille
  • Marie Rose GUIGNARD, fille d’Adrien GUIGNARD et Marie Angèle QUINTARD. Elle est née le 13 mars 1908 à Latillé. Elle s’est mariée le 15 novembre 1926, à l’âge de dix-huit ans, à Latillé, avec son petit-cousin Achille Hubert Clement REAU, âgé de vingt-deux ans, fils de François REAU et Clémentine PELLETIER. Marie Rose a été couturière. Elle est décédée le 4 mai 1969, à l’âge de 61 ans, à Latillé.
    Marie Rose GUIGNARD et Achille Hubert Clement REAU ont eu quatre enfants (trois filles et un garçon)dont
  • maman, née à Paris, a eu trois enfants, dont
  • moi, née à Alger, fière maman de deux enfants dont
  • ma fille, née à Versailles


Afficher ADN mitochondrial sur une carte plus grande
 

 

 

Encore une fois, l’histoire et les déplacements des populations s’emballent à partir du 20ème siècle. Mais cette lignée ascendante est parlante, mes origines maternelles sont poitevines, paysannes et poitevines sans l’ombre d’un doute.

 

Sources et liens :

Les articles publiés sur ce blog sont tous écrits avec un profond respect pour les personnes qui y sont mentionnées. Si l'un d'eux vous offense malgré tout, prenez contact avec le webmestre par email auprès de webmaster at chroniquesdantan dot com

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>