U comme Union


Je vous propose aujourd’hui de revenir sur une de mes plus récentes découvertes, l’acte de mariage d’Alexandre Pelletier de Chambure et Johanna Donker van der Hoff, le 21 décembre 1812 à Amsterdam, aux Pays Bas.

[Alexandre Pelletier de Chambure – Sosa 86] [Jeanne Arnoldine Donker van der Hoff – Sosa 87]

Souvenez vous de vos leçons d’histoire d’antan.

En 1812, Napoléon, Empereur des Français de par sa propre volonté depuis le 18 mai 1804, tient une partie de l’Europe sous son joug. Certaines provinces étrangères sont de fait administrativement intégrées au territoire français.

By Dep-fr.svg:Andrei nacu at en.wikipedia derivative work: Treehill (fr) (Dep-fr.svg) [Public domain], from Wikimedia Commons
By Dep-fr.svg:Andrei nacu at en.wikipedia derivative work: Treehill (fr) (Dep-fr.svg) [Public domain], from Wikimedia Commons
Toutes ces nouvelles provinces, tous ces nouveaux départements sont sous l’administration française, et on y a les mêmes obligations en matière d’état civil. Donc tous les actes de ces provinces à cette époque sont en français …. Quelle chance pour nous généalogistes français, quelle plaie et quel rappel historique déplaisant pour les généalogistes actuels des pays concernés.

Entrée de Louis Napoléon Bonaparte à Amsterdam -le 20/04/1808 - Rijkmuseum Amsterdam
Entrée de Louis Napoléon Bonaparte à Amsterdam -le 20/04/1808 – Rijkmuseum Amsterdam

En 1812, Alexandre Louis Claude Pelletier de Chambure a 21 ans. Il se trouve dans un des départements des actuels Pays Bas, le Zuyderzée ou les Bouches de la Meuse, où il travaille pour l’administration postale. A cette période son oncle, Claude Pelletier de Chambure, est directeur des Postes de Hollande, installé à Amsterdam. Il rédige un mémoire sur l’état des services postaux en Hollande, que l’on peut consulter aux Archives Nationales, à Pierrefite – cote AF/IV/1811.

Alexandre, quand à lui, après avoir servi en Espagne, au Portugal, puis à Hambourg, est depuis le 8 mai 1812 Caissier Principal des Postes du Département de la Hollande, comme nous l’indique son état de services conservé dans son dossier de légion d’honneur.

Base Léonore - LH/2087/21
Base Léonore – LH/2087/21

Johanna est la fille de Daniel Donker van der Hoff, que je retrouve plusieurs fois au cours de sa vie dans des fonctions professionnelles en relation avec les postes : inspecteur des postes, directeur des postes , aux Pays Bas ou en Belgique.

Les deux jeunes gens fréquentent donc le même milieu.

J’ai longtemps cherché où le mariage pouvait avoir eu lieu. La première enfant du couple, Henriette Marie Fanny, a été baptisée le 13 février 1817 à Paris, à l’église protestante. C’est à partir de ce mariage qu’une partie des descendants de cette branche va être baptisée dans la religion protestante. J’avais donc un mariage antérieur au 13 février 1817, peut être à Paris mais vu l’origine de l’épouse, j’en doutais.

Et grâce au site Wiewaswie que je recommande à tous les descendants d’ancêtres néerlandais, j’ai trouvé l’acte tant recherché.

Acte de mariage du 20/12/1812 à Amsterdam entre Alexandre Louis Claude Pelletier de Chambure et Jeanne Arnoldine Catherine Donker van der Hoff
Acte de mariage du 21/12/1812 à Amsterdam entre Alexandre Louis Claude Pelletier de Chambure et Jeanne Arnoldine Catherine Donker van der Hoff
Le jour d’hui le vingt un decembre mil huit cent douze à trois heures de relevé par devant nous ? adjoint au maire d’Amsterdam et officier de l’etat civil spécialement delegué au lieu de nos audiences se sont présentés pour contracter mariage Alexandre Louis Claude Pelletier de Chambure caissier de postes de la Hollande baptisé le vingt un janvier mil sept cent quatre vingt onze à paris departement de la Seine demeurant à Amsterdam et de droit chez ses pere et mere à Paris fils majeur de Denis bonaventure pelletier de Chambure propriétaire et de françoise henriette therèse berard son epouse d’une part et Jeanne Arnoldine Catherine Donker van der Hoff sans profession baptisée le vingt deux avril mil sept cent quatre vingt sept à Haaarlem departement du ZuiderSée demeurant chez ses père et mere à Amsterdam fille majeure de Daniel Donker van der Hoff inspecteur des postes et de marie Catherine Ernst son épouse d’autre part, les actes prélimaires dont il a été fait lecture ainsi que du chapitre six du titre mariage de la loi du 25 ventose an onze sont 1° extraits des registres des publications duement faites à amsterdam le huit et quinze et à paris le vingt deux et vingt neuf novembre dernier 2° les actes baptistères des epoux 3° les consentements mutuels de leurs peres et mere apres quoi nous avons demandé individuellement et nominativement aux dits epoux s’ils se prennent mutuellement pour mari et femme lesquels ayant répondu séparément et affirmativement nous avons proclamé qu’au nom de la loi ils etaient unis en mariage le tout conformément au chapitre trois de la loi du vingt ventose an onze, et en presence de benoist placide boiselot controleur principal des postes oncle de l’époux âgé de quarante trois ans, Jean Jones percepteur des contributions directes agé de quarante un ans, nicolas scitivaux payeur de la cy division militaire agé de cinquante ans et ? Johan Adolphe Vermeer secrétaire de la direction principal des postes agé de vingt six ans, tout domiciliés à Amsterdam et et nous avons rédigé le present acte dont nous avons fait lecture aux comparants, lesquels ont signé avec nous.

Dans cet acte, malheureusement, aucune mention d’un éventuel contrat de mariage, que j’aurais aimé lire, quant aux témoins de l’acte, je n’en connais pas un seul, y compris l’oncle de l’époux qui me pose un vrai problème généalogique et pour certains noms – dont celui de l’oncle – , je ne suis pas sûre de ma transcription. Et une fois de plus, je plains les pauvres généalogistes néelandais qui tombent sur ce genre de documents dans leur lignée …. Quelle galère …

Alexandre , après son retour en France, va continuer sa carrière dans les Postes. Il meurt jeune, le 6 février 1838, à Strasbourg, alors qu’il est directeur comptable des postes du Bas Rhin. Jeanne Arnoldine travaille également dans les postes, et meurt à Colmar le 16 mars 1867. Je ne trouverai probablement jamais l’acte de baptême d’Alexandre, à St Eustache, pour cause de registres brûlés, mais j’espère pouvoir un jour récupérer celui de Jeanne Arnoldine, puisque j’en ai la date et le lieu. FamilySearch a mis en ligne les registres d’Haarlem pour l’époque, je n’ai pas encore trouvé la paroisse qui m’intéresse, mais je finirai bien par y arriver. La patience et la persévérance sont de mon côté, je l’ai prouvé en mettant la main sur cet acte de mariage.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.