Appellation Poitou Contrôlée

Quand j’étais petite fille, je pensais que toute ma famille était de Latillé, bourgade poitevine connue à l’époque pour son marché animé le lundi. Il est vrai que les cousins germains de maman, ceux qui n’avaient pas écouté les sirènes de l’exode rural et cultivaient les terres sur lesquelles nos ancêtres communs avaient été journaliers, bordiers ou métayers, vivaient plutôt à Chalandray ou Ayron. Pourtant, jusqu’à ce que je commence mes recherches généalogiques, j’ai toujours considéré Latillé comme le berceau de ma famille.

Peu à peu, mon univers généalogique s’est élargi et j’ai remonté des pistes dans d’autres communes alentour, puis dans les Deux Sèvres et jusque dans le Maine et Loire, qui n’est même plus dans le Poitou !!!

Répartition géographique de ma lignée maternelle

Répartition géographique de ma lignée maternelle – Geneanet

 

Alors, avec l’aide de Geneanet et d’Heredis, j’ai mis certaines données en tableau – une petite poussée d’Excelite aigue printanière, j’imagine –  pour mieux comprendre d’où je viens, mais surtout où j’en suis.

 

origines-poitou

Au niveau statistique, il n’y a pas de bourgade qui se détache nettement, même si la place d’Ayron est plus importante que je le croyais. Il faut dire que j’ai découvert que certains lieux dits et certaines fermes, la Bocquetière, Laumarière, Chanteloup, que je croyais être sur la commune de Chalandray, font partie de la commune d’Ayron. On apprend à tout âge.

Les contours de la commune d'ayron sur la carte de Cassini

Les contours de la commune d’ayron sur la carte de Cassini

 

Que me dit Geneanet – encore, parce que j’adore sa carte, dont je regrette qu’elle ne s’adapte pas encore à l’individu qu’on étudie. Mais telle qu’elle est, elle nous apprend beaucoup de choses.

 

Geneanet, et les alentours de Latillé

Geneanet, et les alentours de Latillé

 

Les points rouges indiquent les localités les plus représentées, donc pour moi Latillé, Chalandray-Cramard et Vasles. J’avoue que Vasles est une surprise, je crois que je n’y ai même jamais mis les pieds, j’irai visiter Mouton Village à ma prochaine visite dans le Poitou, c’est promis.

Si j’observe un peu plus la répartition chronologique des actes retrouvés, je constate assez vite que depuis le début du 19ème siècle, ma lignée Sosa  s’est  installée de façon plutôt pérenne sur la commune d’Ayron – dans les fermes de la commune, sur Chalandray, aussi dans les fermes, et au bourg de Latillé, puisque c’est vers cette  période que les Peroche, puis les Guignard et les Quintard arrivent sur le territoire de Latillé, où certains de leurs descendants sont toujours. C’est probablement de là que je tiens cette impression d’appartenance au village de Latillé, puisque c’est le lieu de naissance de ma grand mère maternelle et de mon arrière grand mère, qui enseignait la lecture et l’écriture aux enfants du village entre les deux guerres.

Mes recherches le confirment donc, je peux fièrement m’apposer, à la façon des fromages de chèvre poitevins que j’apprécie particulièrement, le label APC : Appelation Poitou Contrôlée.

 

 

Sources et liens :

Comments

  1. Brigitte says

    J’ai découvert dernièrement les possibilités de la carte Geneanet. Je me sers beaucoup du site Geoportail, et j’avais commencé à mettre des signets sur Google maps, mais c’est quand même très fastidieux.

  2. Dominique Chadal says

    Tu m’ouvres des horizons avec tes cartes. Je n’avais pas encore exploité ces possibilités, même si j’ai l’habitude de déployer les cartes IGN des régions qui m’intéressent sur mon bureau. Celle des Pays de Loire en a les plis tout déchirés, à force d’être consultée !

  3. Léti says

    Avec mon ascendance qui n’a jamais quitté Ayron/Maillé sur près de 18 générations… Je suis aussi sous le coup de ton label ! Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>