G comme Greffier

C’est du dépot d’un extrait mortuaire que j’ai tiré le mot du jour, Greffier.

Le 3 juin 1720, la dame Anne Angélique Goret (1)- ou Gauret sur la minute de l’acte retrouvé – vient déposer auprès de son notaire Maitre Baudin l’extrait mortuaire de son époux, François Lebois Duclos (2), greffier en chef du conseil du Cap à St Domingue. (3)

Minutier central - AN_MC_ET_CXV_390

Minutier central – AN_MC_ET_CXV_390

Minutier Central - MC_ET_CXV_390

Minutier Central – MC_ET_CXV_390

Minutier Central - MC_ET_CXV_390

Minutier Central – MC_ET_CXV_390

 

Depot d extrait mortuaire
3 juin 1720
===
Aujour’huy est comparüe demoiselle anne angelique gauret
veuve du sieur francois lebois duclos greffier en chef du
conseil du cap coste de ste domingue demeurante a paris
ruë montmartre paroisse ste eustache laquelle a
aporté a Baudin notaire qui a a sa requisition et annexé
ces presents extrai mortuaire du sieur feu mary
inhumé en la paroisse de ste vaside leogane coste
de st domingue en amerique certifié du curé de ladite
paroisse et legalise du sieur mithon intendant desdites
isles sous le vent de l’amerique, après que ledit
extrait a esté certifié veritable signé et paraphé
par la damoiselle comparante en présence des
notaires soussignés. Dont acte à Paris en es
etudes l’an mille sept cent vingt le troisieme
jour de juin avant midy et a signé
===
(2)
Extrait des registres mortuaires
de la parroisse de ste proze de leogane
coste st domingue en amerique
le dernier octobre mille sept cents dix neuf a été
inhumé dans le cimetière de cette parroisse monsieur
francois Duclos natif de paris et marié a la ditte
ville agé d environt trente et un an, greffier en chef
du conseil du cap et fils de mr louis duclos et
de demopiselle louise deshayes ses pere et mere
bourgeois de paris et decédé chez mr morau
chirurgien major de leogane aprez avoir reçu les
derniers sacrements en foy de quoy avons signé
bizoton, petit, f vassal missionaire apostolique
Je soussigné missionaire apostolique de l ordre
es freres prescheurs certifé que le present extrait
est conforme a l original. en foy de quoy j ay signe
a leogane le 2 novembre 1719
f vassal missionaire apostolique
jean jacques Mithon conseiller du
roy en ses conseils intendant de justice
===
(3)
police finances et marine des isles sous
le vent d’amerique
certifions a tous qu il appartient
que le père Vassal qui a delivre l extrait
mortuaire en ? est curé de
la parroisse st roze de leogan et
foy doit petre adjoutée aux extraits qu’il
signe en cette qualité en témoin ?
nous avons signé le present certifficat
donné à leogan ce troisieme novembre
mil sept cent dix neuf
===

 

Ma surprise en découvrant qu’un ancêtre de mon mari était mort aux îles sous le vent au 18ème siècle a été grande. De ce côté de mon arbre, les voyages sont nombreux, mais celui là je ne m’y attendais pas.

SaintDomingue.360.jpg

« SaintDomingue.360 » par Bellin and P. C. Varle — French public archives.
Sous licence Public domain via Wikimedia Commons.

 

J’ignore quand François Duclos – ou Lebois, ou Lebois Duclos, je n’ai pas encore mis la main sur un acte me permettant de préciser son identité et de déterminer quel est le patronyme originel – est parti.

Il avait épousé Anne Goret à Paris, et avait eu trois filles avec elle. Est il parti seul ou avec sa famille ?

J’ai parcouru les registres de naissance de Saint Domingue au début du 18ème siècle, en ligne sur le site des ANOM, sans y trouver de trace des naissances des filles, j’en déduis que les naissances ont eu lieu à Paris.

François est greffier en chef du Conseil du Cap. Les colonies françaises avant la Révolution sont placées sous l’autorité du ministre de la marine. A Saint Domingue, il y a deux Conseils : le Conseil du Cap et le Conseil de Leogane. Le Cap, ou Cap-Français, est le port du Nord, celui de Leogane est dans le Sud. Aujourd’hui, Cap-Français s’appelle Cap-Haïtien.

Cap Français - Gravure ancienne - 1728.jpg

« Cap Français – Gravure ancienne – 1728 » par Inconnu — internet. Sous licence Public domain via Wikimedia Commons.

 

François Duclos, qui devait vivre dans le nord de l’ile, dans la ville du Cap, est mort chez un chirurgien de Leogane dans le Sud. Est il mort de fièvres, ou d’un accident ? Depuis quand était il sur l’ile ? En tant que greffier en chef, il avait un statut de fonctionnaire, dépendant du ministère de la marine. Je n’ai pas trouvé trace de son nom dans le tome 2 des Lois et constitutions des colonies françaises (4). J’essaierai prochainement de trouver comment et où continuer mes recherches, à Paris, Pierrefitte ou Aix en Provence. S’il n’a pas été détruit, il y a quelque part un dossier de personnel indiquant quand François Duclos a quitté la métropole, à partir de quel port et probablement indiquant même le nom du vaisseau à bord duquel il a embarqué.  A moindre échelle, c’est une nouvelle aventure généalogique qui m’attend.

Sources et liens
(2) Geneanet – François Lebois Duclos
(3) Minutier Central Paris – AN_MC_ET_CXV_390
Les articles publiés sur ce blog sont tous écrits avec un profond respect pour les personnes qui y sont mentionnées. Si l'un d'eux vous offense malgré tout, prenez contact avec le webmestre par email auprès de webmaster at chroniquesdantan dot com

Comments

  1. Jimbo Généalogie says

    On peut dire que les ancêtres de tes enfants te font vraiment voyager aux quatre coins du monde.
    Passionnant, mais à la fois compliqué.

    • Brigitte says

      et ce n’est pas fini …. passionnant, comme tu le dis, mais complexe … je me repose en travaillant sur le canton de Vouillé. Au moins, je ne tombe pas dans la routine avec cette généalogie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>