Appel à témoins Janvier 2018

Temps de lecture: 3 minutes

Je fais appel à mes lecteurs, comme je l’ai déjà fait auparavant, sans beaucoup de succès, pour tenter d’identifier des personnes sur des photos de famille, des photos de groupe de mariage, des photos d’école, toutes datées d’avant 1939. Peut-être reconnaitrez vous une ou deux personnes qui me permettront ensuite d’en savoir plus sur la photo en elle-même, sur l’événement, sur la date précise.


Commençons aujourd’hui par la photographie de groupe prise à l’occasion d’un mariage, dont j’ignore tout – la date, le lieu, le nom des mariés – mais sur laquelle je retrouve mon grand-père Achille Reau.

Photo de mariage dans le Poitou, date, lieu et couple de mariés inconnus

Un seul visage connu avec certitude : Achille Reau, mon grand père

Achille figure sur la rangée supérieure de la photographie, il est ce jeune homme, sixième personnage à partir de la gauche, en uniforme, juste devant le milieu de la fenêtre.

Achille Reau, date inconnue

C’est ce portrait qui me permet à peu près de dater la photographie. Achille Reau s’engage le 23 novembre 1923 à Poitiers au titre du 18e régiment de dragons et il fait partie des forces d’occupation des territoires rhénans et de la Ruhr de novembre 1923 à fin avril 1925. Le 28 avril 1925, il se rengage au titre de l’école de cavalerie de Saumur. Il épouse ma grand mère, Marie Rose Guignard, le 15 novembre 1926.

Ma grand mère n’est pas présente sur cette photographie, ce qui la date forcément d’avant novembre 1926.

Je ne sais pas identifier avec certitude l’uniforme porté par mon grand-père, mais je pense qu’il est alors à Saumur – assez proche de sa région d’origine pour être présent au mariage d’un ami ou d’une connaissance. Disons  que la photo a été prise entre novembre 1923 et novembre 1926 – sous l’uniforme, sans ma grand mère – avec une préférence pour la période de mai 1925 à novembre 1926 – présent à Saumur.

Ajoutons maintenant les robes plutôt légères des jeunes femmes, manches courtes, et la photographie a été prise aux beaux jours – entre mai et septembre – en 1925 ou 1926.

Une observation attentive des coiffes portées – encore – par les femmes d’un certain âge me suggère que la photo a été prise autour de Chalandray – Ayron – Latillé – Vasles … Cette coiffe est semblable à celle de mon arrière grand mère Clémentine Pelletier.

Coiffe de mariage de Clémentine Pelletier – 1903 – Poitou – Collection privée

Voici pour les indications de date et de lieu : au printemps ou à l’été 1925 ou 1926, autour d’Ayron – Chalandray, dans la Vienne, ou limite Deux-Sèvres.


Focus sur les couples principaux

Les mariés

Les parents du marié

Les parents de la mariée

Je n’ai aucun renseignement sur ces trois couples, que j’ai essayé de comparer avec les autres photographies de cette branche de la famille dont j’ai des copies, mais je ne reconnais personne. Pourtant, la famille du marié me laisse une impression de déjà vu, j’ai le sentiment diffus que je les connais, de loin, très loin, tout au fond de ma mémoire. Ces visages ne disent pourtant rien à maman, qui m’a confié cette photographie.

Alors c’est vers vous que je me tourne, vous les lecteurs de ce blog qui avez des racines en Poitou, en Gâtine. Reconnaissez vous vos ancêtres, des cousins, des personnes présentes sur vos photos de famille? Avez vous des indices à partager avec moi ?


Print Friendly, PDF & Email

7 commentaires sur “Appel à témoins Janvier 2018

  1. Bonjour, je ne peux pas t’aider, je ne reconnais pas les miens sur cette belle photo. J’aime toujours autant voir des photos de mariage d’été, avec tous ces fronts blancs. Je vais observer les photos du coin que j’ai collectées de mon côté et je reviendrai éventuellement vers toi.

  2. Bonjour, et sur les tables des mariages des communes concernées aux dates estimées, aucun nom ne vous paraît familier ? Deux autres militaires sur la photo, mais ils ne semblent pas du même régiment (l’un avec fourragère, jeune également, et l’autre plus âgé avec képi blanc = légion étrangère ?).

    1. Bonjour
      Malheureusement je n’habite pas sur place, et donc je n’ai pas d’accès aux tables décennales. C’est une idée que j’ai eue aussi, pour aller fouiner quand j’irais à Poitiers ou Latillé. Le képi blanc ne me semble pas très militaire, et celui avec fourragère ne me dit rien non plus, surtout qu’il doit comme mon grand père ne pas être dans les matricules en ligne…. Mais merci pour les idées, elles sont toutes bonnes à prendre

  3. Madame,
    Pas d’information sur votre photo, mais avez cherché (je pense que oui) sur :
    18 eme dragon allemagne 1923
    Vous trouverez souvent dans les historiques de régiment des documents intéressants.
    Bien à vous,

    1. Bonjour et merci du commentaire
      J’irai effectivement vérifier l’historique, qui pourrait me donner des renseignements sur mon grand père, bonne idée. Mais cela ne me donnera rien pour la photo 🙂
      Très bonne journée, merci à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.