I comme Isarn

Dans la grande ronde des alliés de mes parisiens, j’ai rencontré lors d’un contrat de mariage Jean Isarn de Montclair, premier époux de la jeune Marie Geneviève Goret.

isarn_2016_1

Le contrat de mariage de Jean Isarn de Montclair et Marie Geneviève est passé chez Anne Crelot, mère de la jeune fille, en l’absence du père, Mathurin Goret, qui travaille comme ingénieur de la marine royale à Toulon, et en présence de Jean de Valossière et Geneviève Crelot, oncle et tante maternels de la jeune fille (1).

Jean Izarn est capitaine de vaisseau, et les renseignements trouvés dans le contrat de mariage m’ont permis de reconstituer son parcours.

Il nait vers 1652, probablement à Castres  où la famille a des origines anciennes sur lesquelles je vais revenir un peu plus loin. Il s’engage dans la marine royale, et j’ai pu retrouver une partie de son parcours aux Archives Nationales.

Archives Nationales - MMAR_C_1_161
Archives Nationales – MMAR_C_1_161 (2)
Archives Nationales - Inventaires des fonds de la Marine
Archives Nationales – Inventaires des fonds de la Marine

Sous lieutenant de galère à Marseille le 15 avril 1670, il devient lieutenant de vaisseau au Havre  le 13 janvier 1677, puis capitaine de vaisseau à Brest le 1er janvier 1694. En 1706, à 54 ans environ, il épouse la jeune Marie Geneviève, qui ne doit pas avoir plus de 25 ans. Ce n’est pas une comédie de Molière, malheureusement, les jeunes filles épousent de vieux barbons dans cette société bourgeoise du début du XVIIIème siècle, elles n’ont pas vraiment leur mot à dire.  En 1712, il est fait chevalier de l’ordre de Saint Louis. Le 28 juillet 1719, il meurt, à 67 ans, à Port-Louis, le port de Lorient.(3)

Sa famille est originaire du Languedoc, et on trouve plusieurs pages consacrées à cette lignée dans l’armorial de la noblesse du Languedoc, consultable sur Gallica (4)(5)

Voici l’arbre généalogique grossièrement reconstitué de Jean d’Isarn de Villefort, arrière grand père du Jean d’Isarn de Montclair qui a épousé Marie Geneviève Goret.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

J’ai indiqué avec le chiffre 1 “mon” Jean Isarn de Montclair.
En numéro 2, son “demi-oncle” est

Samuel Isarn

poëte du Languedoc (7)

J’ai trouvé, toujours sur Gallica, un passage d’un livre qui étudie les origines familiales et la vie de notre Samuel Isarn (6). Il en ressort que vivant entre Paris et Castres, il était l’ami de Madeleine de Scudéry, femme de lettres française, égérie du mouvement précieux, ces précieuses dont Molière se moque dans Les Précieuses Ridicules. Samuel Isarn Grèzes était membre de l’Académie de Castres, petite ville du Tarn. Le livre mentionne l’inventaire  après décès des biens de Samuel, dans son appartement de l’hôtel Colbert, rue Neuve des Petits Champs à Paris le 16 fevrier 1672, après son décès survenu quelques jours plus tôt à Londres. J’y découvre que la famille Isarn, et particulièrement Benoit, frère de Samuel et de Jean, est proche de Colbert, le ministre pour lequel Jean de Valossière travaille aussi à la même époque ….. Voilà ma connection pour le mariage de Marie Geneviève avec un barbon du double de son âge. L’oncle par alliance a trouvé dans ses relations professionnelles un célibataire issu de la noblesse comme époux pour une des nièces de sa femme.

Cette Revue des livres anciens est pleine de renseignements passionnants, entre autres une description de Samuel dans ses jeunes années, qui semble t’il était plutôt beau garçon. Il est décrit comme un homme volage aux nombreuses conquêtes … On ne s’ennuyait pas forcément dans les alcoves des temps passés …

Ma dernère note “généalogique” concernant Samuel concerne sa religion. Il est né dans la religion réformée, qui est celle de l’ancêtre Guillaume Isarn, nommé également capitaine Abraham de Villefort. Samuel se convertit au catholicisme en 1664. Je m’interroge sur la religion de “mon” Jean Isarn de Montclair. Est il né au sein d’une famille appartenant à la religion réformée. Issu de la région de  Castres, et vu ses origines familiales, c’est plus que probable. Quand s’est il converti ? A t’il attendu la révocation de l’édit de Nantes ?

Intéressons nous maintenant au grand- oncle de Jean,

Abraham Isarn de Montclair

que j’ai affublé d’un 3 sur mon arbre ci dessus (7)

Gallica me propose cette fois ci une Biographie d’Abraham Isarn, vice-roi d’Arménie et pacha à trois queues

Lisez et laissez vous emporter par ce récit d’aventure, à l’époque de Louis XIII, où un jeune homme protestant originaire de Castres se retrouve après différentes péripéties officier dans l’armée du roi de Perse, se convertit à l’islam, épouse une parente du Grand Seigneur, et devient vice-roi d’Arménie. Il laissa deux fils, l’un d’eux devint pacha d’Alep, et l’autre pacha de Damas …. Mais il n’oublia pas sa famille à Castres, et fit venir son frère Jean, le grand père de “mon” Jean lui rendre visite en Syrie. Quand Jean le frère repartit, il emportait avec lui un trésor en or sur un navire armé par son frère Abraham. Le navire fit naufrage du côté de la Calabre, et le trésor immense des Isarn repose peut être encore au fond de la Méditerrannée ….

J’ai eu un peu de mal à croire à ce que je lisais. Et pourtant, il semble que ce récit ne soit pas une légende. Abraham Isarn est un des hommes célèbres de Castres, on retrouve sa biographie dans différents livres.

Avec un oncle et un grand oncle de cette trempe, je me demande à quoi ressemblait l’époux de Marie Geneviève Goret. Je ne sais pas quelle a été leur vie, mais la découverte de leur contrat de mariage m’a permis d’ouvrir un livre d’aventures qui m’a transporté loin de mes vieux actes difficiles à déchiffrer.

A chaque détour de nos recherches généalogiques, on peut tomber sur des histoires passionnantes, avouez que c’est un loisir de rêve, ce loisir qui nous raconte des histoires qui ressemblent à des films d’Angélique marquise des Anges ……

 

 

Sources et liens
  1. AD56 – BMS Port Louis 1711-1720 – vue 292/355
  2. Dossier d’officier de marine Jean Isarn de Montclair – Archives Nationales – MAR/C/1/161
  3. Contrat de mariage Jean Isarn de Montclair et Marie Geneviève Goret- Archives Nationales – Minutier Central des Notaires – MC/ET/XII/151
  4. Gallica -Armorial de la noblesse de Languedoc…. Généralité de Montpellier / par Louis de La Roque,…
    Auteur : La Roque, Louis de (1830-1903). Auteur du texte – vues 265 et suivantes
  5. Armorial de la noblesse de Languedoc…. Généralité de Toulouse / par Louis de La Roque,…
    Auteur : La Roque, Louis de (1830-1903). Auteur du texte – vue 434 et suivantes
  6. Revue des livres anciens : documents d’histoire littéraire, de bibliographie & de bibliophilie / direction Pierre Louÿs ; rédaction Louis Loviot
    Éditeur : Fontemoing & Cie (Paris)
    Date d’édition : 1917 – page 255 et suivantes
  7. Google Books – Biographie universelle, ancienne et moderne – volume 67

 

Print Friendly, PDF & Email

5 commentaires sur “I comme Isarn

  1. Il y a dans la généalogie de mon mari des personnages de la trempe de ceux que tu nous présentes. J’hésite à publier leur histoire car cela demande une documentation solide et une extrême prudence bien plus que lorsqu’on réveille des personnes humbles sans histoire originale.
    Tu réussis superbement ce ChallengeAZ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.