T comme Table

En février dernier, j’ai eu l’opportunité de passer quelques jours à Salt Lake City, et j’y ai fréquenté assidûment la Family History Library où FamilySearch met à la disposition de tout le monde, gratuitement, des microfilms d’archives numérisées un peu partout autour du monde.

Family History Library - collection privée
Family History Library – collection privée

Par curiosité, j’ai voulu voir quels étaient les fonds français qui y étaient disponibles alors qu’on n’y avait pas accès en France. Pour Paris, on peut y consulter la collection Andriveau, dont je maitrise mal l’utilisation, et surtout une ressource qui m’a étonnée : les tables des mariages dans les registres paroissiaux de Paris de 1700 à 1802.

FamilySearch Recherche sur le catalogue
FamilySearch Recherche sur le catalogue

Le détail de la recherche nous explique qu’il s’agit de 51 bobines microfilmées à partir des originaux dans les archives départementales de Paris, triées par ordre alphabétique et chronologique. Si comme moi vous avez des ancêtres parisiens, c’est une ressource essentielle pour trouver de nouvelles pistes. A ce jour, je n’ai pas encore pu mettre la main sur les dits originaux aux Archives de Paris …

FamilySearch
FamilySearch

A quoi ressemblent donc ces tables ? J’ai choisi un des mariages dont je connaissais les protagonistes : Angélique Lebois Duclos et Jean Michel Quignon, sans avoir encore pu mettre la main sur un contrat de mariage. A partir du microfilm 0713417 – Lassus-Lecointre, 1700-1792 , j’ai cherché si je trouvais des Lebois Duclos quelque part sur une des photos. Et bingo.

FamilySearch - Microfilm 713417 - Mariage Lebois Duclos - Quignon
FamilySearch – Microfilm 713417 – Mariage Lebois Duclos – Quignon

Je peux lire sur cette table qu’Angélique Madeleine Lebois Duclos, fille de François et d’Anne Angélique Goret, a épousé le 10 septembre 1744 à Saint Eustache  Jean Michel Quignon. Si j’avais fait preuve d’un peu de jugeotte, j’aurais ensuite récupéré le microfilm des Q pour avoir l’information du côté de l’époux, et donc avoir le nom des parents de Jean Michel Quignon. A mon corps défendant, je luttais contre un virus des montagnes de l’Utah, et je n’étais pas dans un état physique et intellectuel propice à la généalogie.

Voici les dates de mariages que j’ai pu récupérer et sourcer à partir de ces Tables de Mariage

 

Heredis - Utilisation d'une source
Heredis – Utilisation d’une source

Pour certains,  j’avais trouvé le contrat de mariage, mais avoir une date de célébration et une confirmation de l’église est sympathique. Pour d’autres, c’est un indice qui va me permettre de chercher le contrat de mariage de façon plus efficace.

Je n’ai trouvé de mariage qu’à partir de 1744, alors que les tables parlent d’un début en 1700. Clairement, je n’ai pas passé assez de temps à éplucher ces microfilms, mais j’espérais qu’ils étaient aussi disponibles à Paris.

tables_2016_5

Lors de la réunion des Matins Malins aux archives de Paris le 20 février 2016, la question de la disponibilité de ces tables a été posée. Malheureusement, ces tables font semble t’il partie des archives de l’archevêché de Paris et ne sont donc pas dans le fonds des Archives de Paris. Je n’ai toujours pas compris s’il est possible de consulter gratuitement et facilement à Paris ces tables. Mais si le coeur vous en dit, les microfilms peuvent être commandés pour être lus en France dans un Centre d’Histoire Familiale. A 8,50 euros le microfilm, même si ce n’est pas donné, ca coute moins cher qu’un billet d’avion pour la capitale des Mormons ….

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.