J comme Jazeneuil

Je vous invite aujourd’hui à m’accompagner en promenade à Jazeneuil, petite bourgade du Poitou, à quelques lieues de Poitiers.

Google Maps

Google Maps

 

Le village est situé sur la Vonne, qui coule paresseusement depuis les Deux Sèvres jusqu’à Vivonne où elle se jette dans le Clain, dont les eaux rejoindront ensuite la Vienne à proximité de Châtellerault.

La Vonne à Jazeneuil 2 (2010-05)

La Vonne à Jazeneuil – Par Symac (Travail personnel) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) ou CC-BY-SA-3.0-2.5-2.0-1.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

 

Les origines du peuplement local sont anciennes, on a trouvé des vestiges préhistoriques datant de l’âge de pierre sur la commune, selon le site officiel de Jazeneuil. Plus près de nous, les Romains s’installèrent sur le site, en lui donnant le nom de Zezinoialo Gonolium devenu maintenant Jazeneuil.

Petite commune rurale que j’imagine de nos jours paisible, Jazeneuil fut en 1568 le théâtre d’une bataille entre Catholiques et Protestants, et le Duc d’Anjou, futur Henri III, y installa un moment son camp.

Si vous voulez y faire un peu de tourisme, vous pourrez visiter l’église romane dédiée à St Jean Baptiste, achevée au 12ème siècle, construite sur une source sur la rive de la Vonne, laquelle se jette ensuite dans le lavoir.

Jazeneuil - Le lavoir (2010-05)

Le lavoir à Jazeneuil – Par Symac (Travail personnel) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) ou CC-BY-SA-3.0-2.5-2.0-1.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

 

Jazeneuil fait depuis 1793 partie du canton de Lusignan, berceau de la légende de la fée Mélusine, la fée de mon enfance, qui nous amène des brumes d’Avallon vers les terres du Poitou.

La fée Mélusine à Lusignan - tourisme-vienne.com

La fée Mélusine à Lusignan – tourisme-vienne.com

 

La commune de Jazeneuil compte actuellement environ 800 habitants, répartis pour moitié entre le bourg d’une part, et les nombreux lieux dits et hameaux – environ 45. Il est difficile dans ce Bas Poitou de mes racines de partir en randonnée sans longer fréquemment des fermes, des maisons, ou des vestiges de moulins ou de bâtiments.

Au 19ème siècle, avant que l’exode rural touche la région, Jazeneuil a compté plus de 1100 habitants.

 

Jazeneuil fait partie de l’histoire de ma famille, depuis plus longtemps que je le croyais en fait avant de commencer mes recherches.

Je savais que mon arrière grand père, François Reau, était né à Jazeneuil, le 24 juin 1874. C’est là aussi que son père, Hilaire Reau, est mort le 13 mai 1885, à l’âge de 39 ans. Il était arrivé sur la commune de Jazeneuil, dans une métairie au lieu dit Les Amillières, entre septembre 1872 et juin 1874, probablement à la St Michel de 1872 ou 1873, au moment où se signent les baux. Comme on le disait dans les campagnes de l’Ouest quand j’étais petite fille, “A la St Michel, tout le monde déménage”.

Ce que j’ai découvert depuis, c’est que Jacques Carcagnand, Sosa 930, à la génération 10, ancêtre de Clémentine Pelletier, y est mort à 55 ans le 10 octobre 1767. Sans doute y était il lui aussi métayer ou bordier au moment de son décès. Jean Guignard, sosa 480, génération 9, l’ancêtre d’Adrien Guignard, y a vécu. Il était domestique en 1750, à l’age de 26 ans, chez Jean Pasquier, laboureur à Jazeneuil. Plus loin encore dans le temps,   Jean Fradet – sosa 3978, génération 12 , et son épouse Marie Sec, y ont vécu. C’est là que les neuf enfants que je leur ai recensé sont nés entre 1647 et 1663, dont mon ancêtre Jeanne Fradet le 4 mars 1663.  Jean Fradet a été inhumé le 4 juillet 1674 à Jazeneuil.

Certes, je ne remonte pas jusqu’à Mélusine, mais bien plus loin sur les terres de Jazeneuil que je ne l’aurais cru.

 

Sources et liens

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>