Mais pourquoi tant de haine ?

Aujourd’hui n’est pas coutume, je ne vais pas vous conter l’histoire d’un de mes ancêtres anonymes. C’est mon côté geekette et fière de l’être, même si j’ai un peu passé l’âge, qui ressort.

Il y a une dizaine de jours, un des logiciels de généalogie fortement implanté sur le marché francophone, Heredis, sortait sa nouvelle version pour PC, la numéro 13.

Je serais le patron de BSD, je virerais mon responsable marketing, une version 13 c’est la certitude d’enchainer les catastrophes …. Ah, ces jeunes matérialistes qui ne croient pas aux présages, aux échelles et autres chats noirs …. la vie se chargera de les remettre au pas, c’est moi qui vous le dis.

J’attendais impatiemment cette nouvelle version, déjà parce que je suis un peu folle et que j’adore les nouvelles versions de logiciel, ca me fait penser à Noel, quand on ouvre les paquets, on est plein d’attente …. et à la fin de la matinée on est super déçu :) Toujours pas de voiture de luxe – voyage au soleil – bijou – rayez les mentions inutiles – qu’on continue d’espérer, non encore un chouette bouquin de cuisine :) yeah ….. Sérieusement, en plus de cette excitation un rien inquiétante pour ma santé mentale, j’attendais une fonctionnalité importante pour moi : la synchronisation du logiciel entre plusieurs appareils, y compris mon Ipad.

Je ne vous raconterai pas les différentes fois où je suis arrivée avec mon netbook à la BNF ou chez les Mormons, avec ma copie d’Heredis faite juste avant …. et où au moment d’ouvrir le fichier …. néant, nada, rien, bêtise comme d’hab, pas de fichier. Va savoir ce que j’avais fait, et comme le ridicule tue quand on se prétend geek, je ne m’étendrai pas sur mon incompétence.

Alors quand Heredis, le logiciel que j’utilise depuis trois ans, me propose dans sa nouvelle version une synchronisation entre mon pc, mon netbook et ma tablette, j’achète la mise à jour et je l’installe. Et je fais mes tests, je tâtonne quelques instants, tout cela est parfaitement normal, et en moins d’une heure, tout fonctionne.

Gagné, trop trop contente ….

Et comme j’avais un peu tâtonné pour faire fonctionner la synchronisation, je retourne sur le forum d’Heredis, pour voir si je peux aider un peu.

Mais que vois je alors ? Un déferlement, une marée de messages – dont certains en majuscule, impolitesse majeure sur le net – s’en prenant plutôt violemment à cette nouvelle version. Avant même de commencer à les lire, j’ai eu de la peine pour les développeurs de BSD.

Pourquoi tous ces reproches ? Dans la plupart des cas, les problèmes concernent de très grosses bases – plus de 30 000 individus. J’en suis bien loin, je ne vois pas comment je pourrai avoir un jour 30 000 individus dans ma base familiale, il va falloir que je ratisse large ….

En relisant tous ces reproches et les réponses apportées, on peut mettre en avant le problème suivant : BSD a fortement modifié la structure et l’organisation des médias sans suffisamment informer ses clients potentiels. Cela répondait à une logique de synchronisation entre plusieurs plateformes, au niveau technique difficile de faire l’impasse, mais il aurait probablement fallu communiquer davantage avec la base installée avant le lancement de la nouvelle version.

Les généalogistes ne sont pas tous jeunes et nés avec un PC – ou un Mac – dans les mains, même si la quasi totalité des messages les plus véhéments émanaient d’utilisateurs insistant sur leurs compétences informatiques :). Dans sa “campagne” de communication, BSD mettait en avant la synchronisation et la saisie à partir des actes, et pourtant de nombreux généalogistes peu ou pas intéressés par ces modifications se sont immédiatement lancés dans la conversion de leurs données …. avec plus ou moins de succès.

De ce que j’ai lu, la plupart des problèmes de conversion sont liés à des fichiers de départ instables ou comprenant des formats de fichiers qui ne sont plus acceptés par la nouvelle version d’Heredis. Une routine lancée avant la conversion aurait limité ce problème, c’est clair, mais en même temps pourquoi se précipiter sur un nouveau logiciel quand on n’a pas encore eu de retour de ses confrères utilisateurs et qu’on n’a pas un besoin majeur des nouvelles fonctionnalités installées ?

Et c’est en répondant à cette question qu’on comprend la violence des réactions : les utilisateurs de Heredis ont tellement confiance dans leur logiciel qu’ils ont oublié que ce n’était qu’un logiciel, à savoir des millions de ligne de code pouvant à chaque ligne receler des erreurs. Un certain nombre des clients avaient préacheté la version 13 quand ils étaient passés à la version 12, et ont immédiatement voulu profiter de leur “achat” ….. mais les p’tits gars, le premier servi n’est pas forcément le mieux servi. Toutes ces réactions viscérales, on peut les retrouver sur des forum de jeux en ligne, quand une mise à jour de contenu mécontente une partie des joueurs. En lisant mon tranquille forum d’entraide sur Heredis, j’avais l’impression de lire une diatribe d’un démoniste sur le forum de World of Warcraft hurlant à la mort après le nerf de son personnage – ah ben oui, là aussi comme en généalogie, il y a un langage codé :)

Je n’irai pas jusqu’à dire que les mécontents de H13 sont addicts … mais les comportements violents à l’égard de la nouvelle version, qu’on pouvait voir sur le forum les premiers jours après la mise en ligne sont très similaires à certains messages que vous pouvez lire sur les forums de jeux en ligne. Moi qui croyais que le monde de la généalogie était un monde calme et déstressant …. Et surtout ne me dites pas que ma comparaison ne tient pas, parce que passer des heures à collectionner des fichiers informatiques ou des photographies d’actes vieux de 300 ans pour retrouver le grand père de la cousine de l’oncle Gustave, ca relève du même type de comportement que de passer des heures à promener un assemblage de pixels sur un écran d’ordinateur jusqu’à en faire un super héros rien qu’à vous. Les heures et les heures passées à récolter des données généalogiques ne sont pas plus vertueuses ou valorisantes que celles passées à jouer à Word of Warcraft ou tout autre jeu en ligne ou non, leur but est le même : apporter du plaisir et de l’évasion à celui qui s’y livre. Et quand la réaction du généalogiste ou du joueur devient violente parce qu’on a changé des éléments de son environnement virtuel, un peu de recul devient indispensable …

Encore une remarque pour la route : sur le forum d’Heredis fleurissent encore, une semaine après, des messages demandant le retour à heredis 12 …. Mais c’est comme vous voulez, chers utilisateurs d’Heredis 12, vous pouvez à tout moment retourner à la version précédente, il vous suffit de reprendre la sauvegarde d’avant conversion dans Heredis 12, et hop ….. personne ne vous oblige à passer à Heredis 13, personne ne vous oblige à rien en informatique pas plus qu’en généalogie. C’est un loisir, pas une question de vie ou de mort, on respire un bon coup, ok ?

Et maintenant, je vais ouvrir avec plaisir Heredis 13 sur mon Ipad, m’installer dans un bon fauteuil et continuer à renommer mes sources – encore et toujours – et quand j’aurai fini je synchroniserai avec bonheur mon fichier avec celui de l’ordinateur. BSD, vous avez au moins un utilisateur heureux, moi :) .

 

Comments

  1. says

    Je joue avec Ancestro (même pas sure d’avoir la dernière version) et Tetris sur ma gameboy (j’arrive à la petite fusée).
    J’applaudis au parallèle entre Warcraft et la généalogie… d’ailleurs dans le fauteuil à coté de moi ça bataille sévère avé les monstres ;-)
    J’ai trouvé ma solution, j’ai un p’tit ordi de 14 pouces, léger, costaud, confortable (vrai clavier), grosse mémoire, je le promène partout avec sa clé trois G.
    Avec mon téléphone, je téléphone, je sms, je mms et puis c’est tout.
    Qu’est ce qui me ferait arrêter la généalogie ? Tous ces grincheux !!
    Bravo pour vos articles, je me régale !

    • Brigitte says

      merci gloria :)
      Je suis malheureusement accro à mon ipad, que j’aime promener avec moi partout, et comme j’ai entrepris de renommer mes sources – intelligemment ??? – ca me fait pas mal de fichiers à reprendre, alors dans le RER ou dans le jardin quand le ciel ne nous tombe pas sur la tete, c’est sympa de reprendre le fichier.
      Bref, la synchro c’était pile poil pour moi – et mon petit fichier de 3000 personnes :) Pfff avec leur généalogie à rallonges, ils font presque kikoulol, mais je n’irai pas jusque là, un peu de respect que diantre jeune donzelle :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>