Perrine Authin, ex Sosa 7323

Temps de lecture: 7 minutes

Ca commence comme un article pour le Challenge AZ de 2019 … C’est l’histoire du premier article que je devais publier, l’histoire d’une certaine Perrine Authin, qui quand j’ai commencé la rédaction de l’article, était mon ancêtre à la 12ème génération … et qui brusquement se retrouve dégradée à n’être qu’une des soeurs d’un de mes ancêtres …

Voici cette histoire telle qu’elle devait vous être racontée …

Gallica – Carte générale de la France. 067, [Poitiers]. N°67. 

C’est dans la seconde moitié du 17è siècle, principalement sous le règne de Louis XIV, dans la paroisse d’Ayron en Poitou qu’a vécu Perrine Authin, ancêtre à la génération 13 de mes enfants.

Les actes

Les registres paroissiaux d’Ayron ne commencent réellement qu’à partir de 1675. Quelques baptêmes antérieurs sont conservés dans des registres parcellaires entre 1647 et 1663.

Dans l’état actuel de mes recherches, Perrine Authin n’est le sujet direct que d’un seul acte, celui concernant sa sépulture.

Aujourdhuy dix septiesme aoust mille
sept cent neuf a esté inhumée ez cimetieres
perrine authin aagée de soixante quinze ans
en presence de charles lussault son fils marie lussault sa fille
et marie charlotte pouzet sa belle fille et autres qui n ont signé

BMS Ayron 1709-1720 – vue 6/115

La famille proche et élargie

C’est à travers les autres actes contenus dans les registres, à travers les événements qui touchent la famille proche ou élargie de Perrine Authin que se dessine la vie de cette paysanne poitevine.

Perrine nait vers 1634, peut-être à Ayron, plus probablement vers Jazeneuil ou Benassay, où le patronyme est plus présent à cette époque. Qui sont ses parents, est elle ou non la première née, il est pour l’instant impossible de répondre à ces questions.

Elle a un frère, Jacques Authin, probablement un peu plus âgé qu’elle, puisque les premiers enfants de Jacques vont naître quelques années avant les premiers enfants de Perrine.

Ce frère, je l’ai jamais “rencontré” directement dans les registres, il n’est à ce jour le sujet d’aucun acte que j’ai retrouvé. Mais il est mentionné dans l’acte de sépulture de son fils Jacques Autin, époux de Marie Reau, le 19 janvier 1700 à Ayron.

aujourd huy 19 janvier 1700 a esté inhumé
dans le petit cimetière jaque autin fils de
jaque aut
in, aagé de trente ans ou environ
ont estes presents laurant autin son frere,
noel reau son beau frère, jean bastier, piere
bastier, louis lussault, jean beçon gille reau
jaque beau son cousin germain les quels ont
déclarés ne savoir signer fort les sousignés

BMS Ayron 1697-1708 – vue 19/108

Perrine Authin n’est pas citée dans l’acte de mariage de Jacques Autin et Marie Reau, le 31 août 1694 à Ayron, mais son fils Charles Lussault – qui signe de sa belle signature – est présent.

Pour boucler la boucle, le 12 mai 1693, Perrine Authin assiste à l’inhumation de Jeanne Ayrault, épouse de Jacques Authin, et mère de Laurent, Marie, Jeanne, Jacques et Louise, décédée en 1687. Perrine y est indiquée comme la belle soeur de la défunte. Je n’ai pas de preuve plus directe et plus explicite de la relation fraternelle entre Jacques Authin et Perrine Authin, mais pour moi cette relation est claire.

auiourdhuy 12e may 1693 a esté inhumee es petit cimetierre
Jeanne ayrault agee de 57 ans ou environ ont esté
presents, Laurent jacques et Jeanne autain ses enfants
mr garnier mr chirurgien son gendre Jeanne pilot
sa belle fille, marie et claude ayrault ses soeurs
jean pouget et louis mimault ses beaux freres, perrine
autin
sa belle soeur, pierre basty et rené nault
et marie pouget ses nepveu et niepces qui ont declaré
ne scavoir signer fort les sousignés

BMS Ayron 1688-1696 – vue 35/72

Pour la petite histoire, Jacques Authin et son épouse Jeanne Ayrault sont également les ancêtres, à la génération 12, de mes enfants …. du côté cette fois du père de maman.

Perrine et Jacques ont également une soeur, Louise Authin, dont je ne sais rien, sauf qu’elle assistait avec sa soeur Perrine à l’inhumation de Louise Autin, fille de Jacques et de Jeanne Ayrault, le 8 septembre 1687 à Ayron.

auiourdhuy 8e septembre 1684 a esté inhumée
es petit cymetiere louise authin agée de 21 an
ont esté presents jeanne herault sa mere, laurent
jacques et marie authin ses freres et soeur, jean
pouget son oncle et son parrein, louise et perrine
authin ses tantes
qui ont tous declaré ne scavoir
signer

BMS Ayron 1675-1687 – vue 99/103

Carte mentale – Structure familiale sourcée de Perrine Authin – Cliquer pour visualiser

Perrine Authin a épousé probablement avant 1658, sans que l’acte puisse être retrouvé, Jean Lussault, né probablement vers 1621, et dont l’ascendance est également un mystère. Ensemble, ils vont avoir au moins six enfants, parvenus à l’âge adulte, et retrouvés à travers leurs actes de mariages, certains actes de décès, les actes de baptême des enfants, ou simplement comme pour Jacques parce qu’il est témoin lors de l’inhumation de son père et du mariage de sa soeur Catherine.

Carte mentale reprenant les actes concernant la vie de Perrine Authin – Cliquer pour visualiser l’image

C’est sur cette carte que se termine l’article que j’étais en train de rédiger. Je devais ensuite vous parler du Grand Hyver 1709 à Ayron …. mais j’ai relu les actes et …..


Relire les transcriptions dans le contexte et mettre le doigt sur une erreur

Une fois ma carte mentale terminée, j’ai relu – dans le contexte, c’est à dire les unes derrières les autres – les transcriptions que j’avais faites concernant les enfants de Perrine Authin.

Et c’est là que j’ai réalisé que ce que j’avais pris pour une imprécision du curé, ou une erreur, correspondait à une autre réalité pour Perrine, une autre vie.

Perrine Authin avait épousé un jour un veuf, Jean Lussault, qui avait déjà des enfants d’un premier lit – avec qui ? mystère – et avec lequel elle avait ensuite eu elle aussi des enfants. Et qui plus est, Magdelaine Lussault, mon ancêtre – du moins d’après mon arbre à l’heure actuelle – n’était pas la fille de Perrine Authin, mais de la première épouse de jean Lussault …. Exit Perrine Authin, sosa 7323 …

Commençons par l’acte de mariage de Magdelaine Lussault avec Jean Dominault, le 13 août 1686 à Ayron.

aujourd huy 13e aoust 1686 apres trois bans solennellement
publiés ont esté espouses en face de notre mere la ste eglise
jean dominault et magdelaine lusault tous deux de cette
paroisse ont esté presents marguerite dominault sa tante
louis daminault et françoise goubault cousins germains
et mathurin Blanchard voisin d autre part catherine lusault
soeur de pere et de mere de la susditte espouse denis lusault
frère de pere, pierre bedin son oncle et francois
cacault voisin les lesquels ont declaré ne scavoir signer
fors les sousignes et aussi charles lusault aussi frere de pere

BMS Ayron 1675-1687

Sont donc présents Catherine Lussault, soeur de père et de mère, et Denis et Charles Lussault, frères de père. Aucune mention de Perrine Authin, pourtant toujours vivante. Je sais d’autre part, puisque c’est indiqué dans l’acte de décès de Denis Lussault que Perrine Authin est la mère de Denis Lussault.

Cet acte suggère donc que Magdelaine et Catherine ont bien la même mère, mais que cette mère n’est pas celle de Denis et Charles – que je connais pour être Perrine Authin.

Continuons avec le second mariage de Catherine Lussault, avec Gabriel Surault cette fois, le 25 juin 1695 à Ayron.

auiourdhuy vingt cinq juin 1695 apres trois
bans solenellement publies ont esté espouses en face
de notre mere la ste eglise gabriel surault
et catherine lussault tous deux de cette paroisse
ont esté presents hilaire et honnoré taupin
voisins et amis du susdit espoux, perrine autin
belle mere de la susditte espouse, marie
lussault sa soeur; et dames charlotte, marie et
gabrielle petrault presentes qui ont declaré ne
scavoir signer fort les sousignés

BMS Ayron 1688-1696

Cette fois ci, la présence de Perrine Authin à la cérémonie est bien indiquée, mais elle y est clairement indiquée comme belle-mère, donc comme seconde épouse du père. Et comme Catherine et Magdeleine ont la même mère, Perrine Authin est la belle-mère de Magdeleine Lussault.

Et Perrine Authin n’est pas mon sosa 7323 …….

Carte mentale corrigée de la famille de Perrine Authin
Arbre familial – Heredis

Avais je lu les actes trop vite ? Avais je voulu lire ce qui m’arrangeait ? Le fait est que c’est parce que j’ai minutieusement repris tous les actes connus concernant Perrine Authin que j’ai découvert mon erreur …. et que j’ai pu la corriger.

Combien d’autres erreurs ai-je encore un peu partout dans mon arbre ?

Print Friendly, PDF & Email

2 commentaires sur “Perrine Authin, ex Sosa 7323

  1. Nous en sommes tous là lorsque nous reprenons notre généalogie… Il y a toujours une ombre : un mot, un lien, un prénom, une profession, que sais-je encore, qui nous a échappé. Le bon côté de ces erreurs nous permet toujours d’avancer avec d’autres découvertes.
    merci pour ces explications très claires !

  2. Ah ben en plus de débloquer ton embrouille, tu me donnes une piste :

    Je bloque sur un Joseph Lusseau/Lussaud/Ussaud qui a eu une petite Jeanne dans la paroisse de Cerizay fin 1600-début 1700, hélas tous les registres manquent.
    Du coup je vais aller voir à Ayron, même si ça fait 13 heures de marche entre les deux.

    Merci pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.