Un peu d’organisation, que diantre !

Ce matin, le constat est inévitable.

Si je veux continuer à faire de la généalogie et à y prendre du plaisir, il est impératif que je m’organise et que je me tienne à cette organisation.

La généalogie est un loisir certes, mais comme tous les loisirs, que ce soit la pratique du sport ou les jeux en ligne, si on veut être un minimum efficace, il faut que le temps qu’on y consacre soit organisé et pensé.

Jusqu’à présent, j’ai picoré de droite de gauche, sans plan d’action, au gré de mes envies du jour. Un peu de vérification de sources par ci, du décryptage de registres par là, une petite recherche sur Gallica où je me retrouve à passer des heures à lire autre chose, certes je me fais plaisir, mais les limites sont atteintes.

Ne vous méprenez pas, je ne suis pas à la base une fille désorganisée, bien au contraire, tous mes proches et mes anciens patrons vous le confirmeront. D’ailleurs je n’aurais pas été autant de temps responsable comptable dans de grosses PME sans savoir organiser un planning, répartir des tâches, et gérer des projets de moyenne envergure.

Sur le principe donc, je sais faire … enfin, je sais quand on parle job, patron, comptes à rendre, dates butoir ou même organisation du réveillon de Noël ou approvisionnement de la maisonnée.

Mais en généalogie, je ne suis pas du tout en ordre de marche. En fait à y penser, je fais de la généalogie comme je jouais – moins maintenant, plus le temps – à World of Warcraft, en dilettante totale. Et comme pour WOW, je suis arrivée au bout de la période où je pouvais gagner des niveaux – disons des générations – juste comme ça, sans aucune organisation ou sans aucun but défini. Je me connecte, je fais deux petites heures de généalogie, je trouve quelques nouveaux éléments, et je passe à autre chose. Et le lendemain, je prends une autre branche, comme ça pour voir.

Très très mauvaise façon de procéder, très fun, mais totalement inefficace.

Pourquoi ce constat soudain ? Je savais que j’étais peu organisée, mais ça ne me gênait pas jusqu’à hier.

Et puis hier, je suis allée au CHF de Versailles, que je salue , avec mes listes prêtes, tout ce que je voulais bien sur mon Ipad …. et je suis rentrée plutôt contente de moi.

Et ce matin, je suis là comme une idiote devant mes belles photos numériques et je me rends compte que je suis une cruche. Tant va la cruche à l’eau ….. et elle va bientôt casser …

Je n’ai pas nommé mes photos, je n’ai pas écrit sur une liste ce que je prenais en photo, et du coup j’ai du mal à les exploiter intelligemment. De plus, je suis bien obligée de constater que je rame vraiment en paléographie allemande, et que mon manque d’autonomie sur ce plan va m’empêcher d’avancer comme j’en ai envie dans cette branche.

Ce qui signifie que j’aurais dû avant de me lancer dans les recherches en Alsace avant la Révolution prendre des cours de paléographie allemande, même si je meurs d’envie d’en savoir plus sur les Flach, Schulz, Greiner et autres Karcher, et même si mon sponsor – enfin, mon mari  - est très très intéressé par cette branche. Après tout c’est la sienne. Mais non, j’ai mis la charrue avant les boeufs, moi la descendante de générations de laboureur . Sérieusement, je m’en veux ….

 

 

Et vous, dont certains font de la généalogie à la fois au niveau professionnel et à titre personnel, comment vous organisez vous? Quels outils avez vous mis en place ? Quels sont vos bons tuyaux que je pourrais allègrement réutiliser ?

 

 

 

 

Sources et liens

 

 

 

Comments

  1. says

    Pour avoir déjà tester la photographie via mon iPhone sur un lecteur, je peux vous confirmer que c’est faisable.
    Par contre, vous avez raison, il faut trouver le bon réglage et surtout ne plus y toucher après !

  2. says

    En espérant ne pas me retrouver punie au purgatoire des spams :
    1 – La lecture de La Gazette n’est pas encore assez assidue !
    2 – Utilisez Evernote : je créé un carnet pour l’individu sur lequel je fais les recherches / une note par type de document avec la cote (que j’aurai saisie au préalable en préparant ma visite ou que je saisis en attendant le document) / une photographie via le smartphone ou la tablette directement par Evernote du document dans la note.

    Sinon, Brigitte, je connais une généalogiste professionnelle spécialisée dans le domaine de l’organisation …. ;-)

    • Brigitte says

      Sophie, merci au moins de me faire rire

      je trouve mes photos par tablette trop peu claires, en fait je pense qu’il faut que j’apprivoise un peu mieux le lecteur de microfiches

      allez, je vais me remettre à la lecture de la gazette

  3. says

    Bonjour,
    Un petit truc tout simple : avant de prendre en photo l’acte lui-même, je prends la page de garde du registre et la couverture avec la cote et les dates extrêmes. Au pire je prends la fiche (le double du fantôme) où il y a au moins la cote. La cote est indispensable de toute façon.
    Ensuite, peu importe le support : une feuille blanche, evernote, un tableur … je dresse avant d’aller aux AD la liste des documents que je dois chercher avec leur cote (je suis obsédée par la cote :-) ) et je coche sur place ce que j’ai fait en précisant, trouvé, par trouvé.
    Courage, c’est simple à mettre en place et efficace.
    Isabelle

    • Brigitte says

      merci :)
      deja j’ai mis en face de mes listes ce que j’avais pris, et j’ai pris la page de garde … mais les années ne sont pas dans les actes de mon registre … et je me suis laissée emporter en prenant d’autres photos pour les patronymes identiques. Bref, très peu efficace ..
      mais ca ira mieux la prochaine fois

        • says

          Oui je parle de celui-là
          Je ne peux que vous conseiller de traiter les choses l’une aprés l’autre.
          Moi j’ai aussi un simple fichier texte où je marque où j’en suis pour chaque branche et ce que je pense pouvoir faire pour continuer à avancer dans telle ou telle branche ou ce que j’ai pu faire ou trouver pour débloquer telle ou telle branche. C’est peut-être quelque chose qui pourra vous aider même s’il est évident qu’il faut avant tout être organiser et éviter de tout traiter à la fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>