Z comme Zozov

C’est d’un document que je vous ai déjà présenté que je vais sortir mon mot du jour : Zozov – ou Zozovo selon les transcriptions.

Ce village est le lieu de naissance de Michel Snejkovsky, le capitaine du Vladimir, et c’est dans le laissez passer qui va leur permettre de quitter Constantinople que j’en trouve la trace la plus lisible pour moi.

Archives familiales

Archives familiales*

Le laissez passer nous indique les renseignements suivants :

“Age et lieu de naissance : village Zozovo gouv de Kieff – 47 ans”

 Le village, qu’on trouve sous le nom de Zoziv sur Google Earth, est à 160 kilomètres au sud ouest de Kiev et à 320 kilomètres au nord d’Odessa.

zozov_1

 

Aujourd’hui, Zozov fait partie de l’oblast – c est à dire de la région administrative, terme hérité de l’empire russe – de Vinnytsia, une des subdivisions administratives de l’Ukraine. Vinnytsia est actuellement une grosse ville de 370 000 habitants, et la région elle même compte environ 1,6 millions d’habitants – bien moins que dans les années 1970, où la population dépassait 2,1 millions d’habitants.

 

Vinnytsia in Ukraine.svg

« Vinnytsia in Ukraine » par TUBSTravail personnel
Cette image vectorielle a été créée avec le Adobe Illustrator.
Ce fichier a été téléversé avec Commonist.Cette image vectorielle contient des éléments, éventuellement modifiés, qui ont été extraits de : Ukraine location map.svg (par NordNordWest).. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

 

Grâce à Google Earth, je suis allée regarder à quoi ressemblait Zozov/Zoziv … C’est une terre agricole, à l’habitat dispersé. La rivère qui la traverse a fait l’objet de quelques barrages pour créer des retenues d’eau. Quelque part, il y a peut être les vestiges d’une petite propriété terrienne, d’une maison où un certain Ivan Snejkovsky, marié à Alexandra Kapelchuk a vécu et engendré deux enfants.

 

Source Google Earth -

Source Google Earth -

 

En 1992, ma belle mère avait à ma demande mis par écrit quelques fragments de ce qu’elle savait de l’histoire de la famille de son mari.

Documents manuscrits - Archives personnelles

Documents manuscrits – Archives personnelles

“près de Kiev, depuis très très longtemps … famille apauvrie de petite noblesse … “

 

On ne fait pas un arbre avec ça, mais on imagine …

Ce que ne dit pas le document, c’est si Michel est parti de Zozov avant ou après la mort de son père. Ce document, qui m’est particulièrement précieux, c’est la retranscription de souvenirs de troisième main, ceux que ma belle mère avait eus de son mari, qui les tenait de son père. Bien sûr, dans ces conditions de transmission, il n’y a pas non plus de date, mais si Michel était “instituteur”, il avait plus de 20 ans. Il est probable qu’il soit parti à l’aube du 20ème siècle, autour de 1900. Je ne sais pas comment en savoir plus, comment grapiller des informations supplémentaires. La priorité en Ukraine actuellement n’est pas la conservation ou l’exploitation des archives. L’histoire de l’Ukraine au 20ème siècle est une suite de guerres, de destructions, de massacres, et il est probable que nombre d’archives aient disparues. Et si par miracle je mettais enfin la main sur des documents qui me soient utiles, je devrais encore contourner mon ignorance de la langue russe et de l’alphabet cyrillique et trouver de l’aide pour les exploiter.

Travailler sur la branche russe de mes enfants est un challenge bien plus compliqué que celui que nous propose Sophie Boudarel ….. et dont je clos avec cette dernière énigme à Zozov l’édition 2014.

 

Sources et liens
Wikipedia – Vinnytsia

 

Comments

  1. Benoit Villecourt says

    Bonjour Brigitte,
    bravo pour cette belle participation au challengeAZ et pour le beau voyage que tu nous as permis de faire avec toi. J’ai été particulièrement touché par ton article sur ta grand-mère “Yanou” et par celui sur ton AAGM longtemps internée. J’espère que tu arriveras à en apprendre un peu plus sur elle.
    Bonne continuation

  2. Anne Dardaud says

    Bravo Brigitte pour cette deuxième édition du challenge ! Je vais enfin avoir le temps de lire l’ensemble de tes articles et combler ainsi tout mon retard ! Et puis je te rappelle mon aide si tu as besoin pour la traduction des actes et des papiers en russe. Vraiment n’hésite pas, je serai ravie de t’aider ! A bientôt et bel été !
    Anne

    • Brigitte says

      Coucou Anne
      Je suis en train de scanner documents et photos, je ne manquerai pas de te contacter à un moment cet été …. un jour il faudra que je comprenne ce qu’il y a dans certains documents

  3. Frédéric says

    Bonjour,
    Bel article de fin de cycle.
    et pourtant porteur d’espoir dans les écrits de Belle-maman :
    “En Ukraine près de Kiev, depuis très très longtemps, les Snejkovsky famille appauvrie de petite noblesse”
    pour généalogiste émérite comme vous, il y a 2 indications que vous avez vu :
    un terroir ancestral et une généalogie noble, le + dur sera de relier la branche récente avec les branches anciennes des Snejkovsky de Kiev que vous ne manquerez pas de trouver.
    Bon recherche et courage
    Frédéric

    • Brigitte says

      Merci Frédéric

      Il m’est malheureusement très difficile de progresser sur l’Ukraine, mes tentatives pour trouver sur place un généalogiste ou un archiviste qui parle anglais, – et qui ne me facture pas un prix exhorbitant – ont toutes été vaines pour l’instant. Même mes mails aux archives municipales d’Odessa, bien avant la crise, n’ont rien donné …. C’est plus sur le nom de Kapelchuk que je fonde quelques espoirs, car c’est un nom ukrainien … mais c’est une belle galère :(

  4. Dominique Chadal says

    Oui, tu as raison, c’est un challenge bien compliqué, avec moult difficultés (l’alphabet, la langue, les archives peut-être disparues…), mais l’histoire est belle et titille l’imagination.

    • Brigitte says

      Merci dominique, c’est vrai que l’histoire est romanesque au bon sens du terme. Petit à petit, j’essaie de classer, numériser et mettre en ordre les papiers de famille, avec l’énorme écueuil de la langue, j’aimerais vraiment être capable d’écrire cette histoire … Mon challenge à moi

    • Brigitte says

      Merci … Disons à moitié relevé seulement, il faut que je réfléchisse à la façon de m’y prendre si je participe à la prochaine mouture. soit j’apprends à faire court :) – un vrai challenge en soi – soit je m’y prends vraiment très très tôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>