Trois semaines de veuvage

Le mois d’août se termine, je n’ai pas été bien productive pendant ces semaines de chaleur intense. Entre deux bains de soleil, j’ai malgré tout continué à déchiffrer des registres en ligne, et c’est ainsi que dans les registres de Cahuzac-sur-Vère, bourgade des environs de Gaillac, dans le Tarn, j’en ai appris plus sur Jean Pierre Vialar.

Le jeune Jean Pierre nait en l’an de grâce 1688, le 27 mars, au cours du règne de Louis XIV. L’édit de Nantes, qui avait instauré la liberté religieuse, a été aboli en 1685, et de nombreux huguenots ont quitté la France pour des cieux plus tolérants, entraînant une baisse de la population en France. C’est l’époque de la Bruyère, de Fénelon, de Racine, de toute cette culture “classique” qui m’a toujours semblée si loin, mais qui n’est qu’à 9 générations de moi ….

Le père de Jean Pierre est cordonnier à Gaillac, son grand père, Jean Bousquet, est maître boulanger. Gaillac était à l’époque une ville de moyenne importance, située sur le Tarn et sur la grande route de Toulouse à Albi.

Le jeune Jean Pierre est donc né dans un monde d’artisans. Pourquoi ne devient il pas cordonnier comme son père ? Il est probable qu’il avait un frère ainé, mais je manque encore de renseignements sur la fratrie. Affaire à suivre.

Je le retrouve vers 1710 à Cahuzac-sur-Vère, à 9 kilomètres au nord de Gaillac, où il est fréquemment mentionné dans les actes de sépulture. Non, Jean Pierre ne fait pas partie d’une famille où les morts se succèdent à grande vitesse, il est juste “témoin d’existence”, ce qui laisse supposer qu’il est bien implanté dans sa communauté et qu’il est “reconnu” par l’église comme un témoin fiable, une sorte de “notable” à la mode d’un petit bourg au fond du Tarn.

Quand et comment est il arrivé à Cahuzac-sur-Vère ? Mystères …. mais ses descendants, Vialar, resteront dans cette même bourgade jusqu’à ce que Séverin Charles, le grand père de ma grand mère paternelle – mon  SOSA 22 :) –   en parte vers 1850 pour rejoindre l’armée de conquête en Algérie.

Le 28 aout 1724, Jean Pierre, âgé de 36 ans, épouse Marie Anne Palis, fille du boulanger Jean Palis, native de Cahuzac-sur-Vère, agée de 40 printemps …. quand même ….. C’est dans l’acte de mariage que j’apprends que Jean Pierre est boulanger, et que le père de la “jeune” épousée est mort au moment du mariage.

Un mariage entre deux célibataires plus vraiment de la prime jeunesse, qui vivaient depuis longtemps  dans le même village, et qui évoluaient dans le même milieu “professionnel” … ca ne fait pas mariage d’amour romantique, coup de foudre à Cahuzac et autres romances tarnaises, tout ça …. Exit la grande histoire d’amour, bienvenue dans le monde du mariage de raison, pour motifs “économiques”. Probablement un problème de succession et de boutique ….

Quoiqu’il en soit, ils se marient, Marie Anne découvre les joies du mariage et de la grossesse presque immédiate, puisque leur fils Guillaume nait le 17 juin 1725, neuf mois et demi après les noces. Marie Anne a 42 ans, c’est sa première grossesse, on est au début du 18ème siècle dans un petit village du Tarn; des circonstances peu favorables pour sa longévité.

Et effectivement, Marie Anne décède assez vite, munie des sacrements de l’église, le 4 novembre 1726, elle a 42 ans et son bébé moins de 18 mois. Que son âme repose en paix …

Acte de décès de Marie Anne Palis, Cahuzac sur Vère – 4 novembre 1726

 

 

Les généalogistes savent bien qu’il faut toujours tourner la page du registre quand on trouve un acte qu’on cherchait – ou qu’il faut cliquer sur le lien suivant quand on la joue tout numérique … – alors sagement, j’ai continué à lire mon registre et la paix de l’âme de cette pauvre Marie Anne s’est envolée …

A peine quelques actes après celui de la sépulture de ma pauvre aîeule, que vois je ?

Un mariage, le 28 novembre 1726, entre le sieur Jean Pierre Vialar, boulanger, et la jeune Marie Roques, native de Gaillac, paroisse St Pierre, comme notre Jean Pierre. Notez bien les dates : l’épouse est enterrée le 4, le sieur Jean Pierre convole en justes noces le 28, soit 24 jours calendaires plus tard ….. pas le temps de publier les bans, et donc dispense de l’éveque.

Mariage de Jean Pierre Vialar et Marie roques – Cahuzac sur Vère – 24 novembre 1726

Je sais, la vie est dure dans les campagnes, un homme de 38 ans seul avec son bébé de 18 mois, ca ne peut pas durer, il lui faut une femme pour s’occuper du bébé …. je sais …. mais quand meme, 24 jours …… il a dû aller à Gaillac à peine sa pauvre épouse dans la tombe, rendre visite à monsieur le curé et demander s’il y avait une donzelle à marier, là tout de suite, pas la peine de l’emballer, merci, c’est pour consommer tout de suite …..

Ne jugeons pas – autres temps, autres moeurs – mais la lecture de cet acte de mariage m’a vraiment fait de la peine pour ma pauvre aieule Marie Anne, non seulement sa vie a été quelque peu pourrie, mais en plus à peine morte elle était oubliée – par tout le monde, puisqu’elle n’avait plus de parents, juste un frère, que son bébé était bien trop jeune pour se souvenir d’elle et que son mari est tout de suite passé à autre chose.

Ceci étant, Jean Pierre n’a pas profité bien longtemps de sa nouvelle épouse,  à laquelle il a fait quatre enfants, quatre petits Vialar de plus, avant de mourir à 47 ans, pas si vieux que ça non plus, même avec les critères de l’époque. Bad karma comme dirait ma progéniture ….

Etonnemment, le fils ainé, Guillaume, petit fils de Pierre Palis le boulanger, n’est pas devenu boulanger comme son père et son grand père, mais tailleur d’habits, le premier d’une lignée de tailleurs d’habits qui nous conduira jusqu’à Séverin Charles, nommé ci dessus, qui était tailleur d’habits dans l’armée.

 

Aide bibliographique 

 

Comments

  1. BILLARD says

    j aime beaucoup ton article qui me ramène à certains propos de marcelle B
    elle avait parlé de jean-pierre Vialar , le tailleur !je ne cherchais pas à en savoir plus !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>