F comme Filiation


Durant tout le mois de juin 2017, dans le cadre du Challenge AZ, je vous raconte la vie des ancêtres de mon arrière-grand-père Jean Joseph Billard.


Antoine BEZIAT est mon ancêtre à la génération 11.

Arbre de descendance simplifié d’Antoine Beziat – Graphisme Heredis 2017

J’ai assez facilement pu remonter sa piste grâce aux arbres de cousins éloignés, que je me suis découverts à cette occasion, partagés sur Geneanet. Retrouver les actes pour chacune des générations de cette ascendance n’a pas été très compliqué, et me voici donc arrivée aux confins du Tarn, de l’Aveyron et de l’Hérault, autour de Murat-sur-Vèbre.

Je n’ai pour l’instant retrouvé que quelques actes concernant la vie d’Antoine.

  • la naissance de son fils Joseph, le 22 décembre 1682, à Cambies. Antoine y est dit métayer. Le parrain est Barthélémy Calvet, oncle paternel, sans indication du domicile, et la marraine Magdeleine Ricarde, dudit Cambies, sans indication du lien de parenté.
AD81 – BMS Murat-sur-Vèbre 1682-1683 – vue 29/39
  • la naissance de son fils Jacques, le 26 novembre 1685, à Cambies, où Antoine est dit “travailleur”. Le parrain est un certain Jean Beziat, sans que la parenté soit indiquée, la marraine une Lucie Calvet, qui habite à Nages (1)
AD81 – BMS Murat-sur-Vèbre Paroisse Saint-Etienne-de-Murat 1684-1687 – vue 17/48
Geoportail – Autour de Murat-sur-Vèbre
  • la naissance d’Anne, mon ancêtre, le 10 février 1688 à Cambies, baptisée le 15 février. Son parrain est Jen Calvet, de Monarc paroisse de Nages – juste au nord de Nages – et sa marraine Anne Senaux de Cambies (2)
AD81 – BMS Murat-sur-Vèbre –

Il est probable à la lecture des actes ci-dessus qu’Anne Calvet, l’épouse d’Antoine, vienne de Nages, et que le mariage ait eu lieu dans sa paroisse. Malheureusement les registres de Nages ne sont conservés que depuis 1720, bien trop tard pour mes recherches. Quant à un contrat de mariage entre Anne Calvet et Antoine Béziat, je n’en trouve pour l’instant aucune trace dans la base Rigal des contrats de mariage du Tarn. Néanmoins, je pense que c’est plutôt en Aveyron qu’il faudrait que je cherche cet éventuel contrat de mariage, probablement chez un notaire de Belmont. 

  • la naissance d’Antoine, a priori quatrième enfant du couple, né le 8 novembre 1691 à Cambies, baptisé le 11 novembre, filleul de Jacques Beziat, oncle paternel, et de Jeanne Albert, résidant à Nages (3)
AD81 – BMS Saint Etienne de Murat
  • le décès le 28 avril 1694 d’Anne Calvet, 38 ans, épouse d’Antoine Beziat, sans aucune précision sur sa filiation, ni sur les personnes assistant à l’inhumation (4)
AD81 – BMS Murat sur Vèbre

Pour l’instant, ce sont les seuls actes sur lesquels je peux travailler avec certitude.

Voici la représentation graphique des éléments qu’on peut obtenir des actes de baptême des quatre enfants du couple.

Le 3 juillet 1694, il y a bien un acte d’inhumation d’un certain Antoine Beziat, mort à Cambies, âgé d’environ 45 ans, mais sans aucune filiation, ni aucun conjoint mentionné (5). Est ce mon aîeul ? Comment aller plus loin et puis je aller plus loin, sans acte de mariage pour me donner une filiation ?

Le patronyme BEZIAT a été largement étudié sur Geneanet, et j’ai donc regardé ce que mes “cousins” me proposaient. Malheureusement, sur deux arbres bien sourcés et très complets, mon Antoine se retrouve avec deux parents différents – mais probablement le même grand père paternel.

Geneanet – Arbre en ligne de Philippe VALETTE

Antoine est ici fils de Jacques Beziat et Magdelaine Ricard.

Geneanet – Arbre en ligne de Mireille Regnault

Antoine est cette fois ci fils de Pierre Beziat et de Françoise Devigne.

L’arbre de Philippe Valette précise dans les notes des individus comment il a déterminé les parentés. 

Mais avant même d’aller rechercher tous les actes qu’il mentionne, pour reconstituer et vérifier les liens de parenté qu’il expose, un “détail” a attiré mon attention.

Dans l’acte de baptême de Joseph, la marraine est une certaine Magdelaine Ricard – patronyme féminisé en Ricarde, comme il est d’usage à cette période. Or dans la filiation que je retrouve sur Geneanet, les parents d’Antoine pourraient être Jacques Beziat et Magdelaine Ricard. Il est fréquent que les grands parents, s’ils sont vivants, soient parrain ou marraine de leur premier petit enfant. Magdelaine Ricard, la marraine de Joseph, pourrait donc bien être la mère d’Antoine.

Quelles indications trouve t’on dans l’acte de sépulture de Magdeleine Ricard – dans la mesure où le nom n’est pas très courant, il y a peu de risque d’homonymie (6).

AD81 – BMS Murat-sur-Vèbre 1684-1687
Magdelene ricarde veuve de Jacques Beziat
metayer de cambies trepassa vingt du moy de
7bre et l an 1686 et fut enterree au
cimetiere de l eglise st estienne de murat con[fessée] communiee et extremonctiée prtns au
convoy antoine et Jacques beziat fils de la
trepassee n ont signez pr ne scr

 
Deux frères, Jacques et Antoine, dont la mère est Marguerite Ricard, la piste semble sérieuse, assez sérieuse pour que ce soit l’hypothèse d’ascendance que je vais retenir pour Antoine Beziat, mon ancêtre.
Mais je vais continuer à chercher d’autres indices, d’autres preuves, et attendre la mise en ligne des minutes de notaires de l’Aveyron pour partir en quêtes d’actes qui préciseront toutes ces relations familiales.

Aperçu généalogique
Branche Billard
Nom: Antoine Beziat
Parents: Jacques Beziat et Magdeleine Ricard
Epouse: Anne Calvet
Lien de parenté: mon ancêtre à la génération 11
  1. Antoine Beziat
  2. Anne Beziat
  3. Paul Cambon
  4. Marie Anne Cambon
  5. Pierre André Moustelon
  6. Paul Moustelon
  7. Marie Thérézine Moustelon
  8. Jean Joseph Billard
  9. Gaston Billard
  10. Gaston Billard
  11. moi
Sources et liens
  1. AD81 – BMS Murat-sur-Vèbre Saint-Etienne-de-Murat 1684-1687 – vue 17/48
  2. AD81 – BMS Murat-sur-Vèbre Saint-Etienne-de-Murat 1688-1691 – vue 2/35
  3. AD81 – BMS Murat-sur-Vèbre Saint-Etienne-de-Murat 1688-1691 – vue 35/35
  4. AD81 – BMS Murat-sur-Vèbre Saint-Etienne-de-Murat 1692-1697 – vue 21/40
  5. AD81 – BMS Murat-sur-Vèbre Saint-Etienne-de-Murat 1692-1697 – vue 22/40
  6. AD81 – BMS Murat-sur-Vèbre Saint-Etienne-de-Murat 1684-1687 – vue 28/48
Print Friendly, PDF & Email

2 commentaires sur “F comme Filiation

  1. Les archives notariales de l’Aveyron sont déjà en ligne : tu peux couper le téléphone, fermer ta porte et te retirer du monde tout à loisir ! Nous patienterons pour connaître la suite de l’enquête…
    Mélanie – Murmures d’ancêtres
    PS: j’ai jeté un petit coup d’œil rapide : à Belmont ça commence en 1528. C’est assez loin pour toi ? 😉

    1. Merci Melanie, je ne dois pas avoir les yeux en face des trous, puisque je n’avais pas vu Belmont 🙁 J’ai vraiment besoin d’un nouveau cerveau …. Je vais quand même attendre d’avoir fini la rédaction des 6 lettres du Challenge encore en attente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.