G comme Grison

Temps de lecture: 4 minutes

Pour cette nouvelle participation du blog au Challenge AZ initié par Sophie Boudarel, de la Gazette des ancêtres, je vous emmène sur les terres ancestrales de ma mère, dans le village de Latillé en Poitou.


Parmi les -trop- nombreux projets que j’essaie de mener à bien, je tente de retrouver l’identité complète, à commencer par l’acte de naissance, de toutes les personnes mentionnées sur le recensement de 1911 de Latillé.

C’est ainsi que je tente depuis un certain temps d’identifier une certaine Rosalie Grison, née en 1828 à Vasles – Deux-Sèvres – et vivant seule au Petit Bourg de Latillé.

En 1911 à Latillé, les femmes sont indiquées dans le recensement soit sous leur nom de naissance, si elles ne sont pas mariées, soit sous leur nom d’épouse. Mais l’état marital de l’individu n’est pas mentionné. Alors, Rosalie Grison est elle une vieille fille de 83 ans, née à Vasles et habitant à Latillé, ou est elle la veuve d’un monsieur Grison non identifié ?

Ma première réaction a été de vérifier si je trouvais cette Rosalie Grison dans les recensements précédents de Latillé, mais je n’ai trouvé aucune trace d’elle.

Seconde étape, j’ai parcouru les tables décennales de Vasles, autour de 1828, avec une amplitude de dix ans avant et après, à la recherche de la naissance d’une jeune Rose – Rosalie – Marie Rose – Grison. Là aussi, je n’ai rien trouvé qui corresponde.

J’ai mis de côté l’hypothèse vieille demoiselle pour étudier l’hypothèse veuve. Avais-je dans ma base de données une Rose/Rosalie épouse Grison ?

Source Heredis

J’ai bien une Rosalie Jallet, épouse Grison, née en 1847, soit une vingtaine d’années après l’année de naissance indiquée dans le recensement de 1911. Peut-il s’agir de la même personne ?

J’ai réuni les différents événements que j’avais retrouvés concernant mes deux Rosalie dans une même ligne de vie comparative, pour voir s’il y avait une cohérence qui viendrait conforter mon idée. 

Ligne de vie Rosalie Jallet, épouse Grison – Cliquez sur l’image pour une visualisation grand format

La juxtaposition des événements semble confirmer mon intuition. Il y a probablement une erreur dans l’année indiquée dans le recensement de Latillé en 1911, et Rosalie Jallet, née à Vasles le 7 mai 1847, veuve de René Grison qu’elle a épousé le 19 octobre 1880 à Latillé, avec qui elle a vécu à la Grolière, puis à la Chauvalière, est vraisemblablement la Rose Grison recensée au Petit Bourg en 1911, et y habitant seule. Mes arrières grands parents, Marie Angèle Quintard et Adrien Guignard, et mes arrières arrières grands parents, François Guignard et Angelina Peroche, qui habitaient tous quatre dans le même quartier que Rosalie Jallet, épouse Grison, auraient pu me le confirmer. 

Il manque un élément majeur pour finaliser cette ligne de vie parrallèle, l’acte de décès de Rosalie Jallet, que je n’ai à ce jour pas retrouvé. En 1913, lors du mariage de son plus jeune fils Charles Louis Grison, avec Eugénie Broquereau, à Chiré-en-Montreuil, Rosalie Jallet est présente, et demeure à Villiers, selon l’acte de mariage. Alors qu’en 1911, elle habitait à Latillé, en 1913 elle habite le même village que son fils Alexandre Delphin, qui s’est marié à Villiers le 30 octobre 1909 avec Florence Bouchet, et y vit depuis. Il y a quelques années, j’ai photographié et indexé le registre des décès de Latillé pour la période 1913-1922, et je sais que l’acte de décès de Rosalie Jallet ne s’y trouve pas. Elle n’apparait pas non plus sur les recensements de Latillé en 1921 et 1926, ni sous le nom de Jallet, ni sous le nom de Grison. 

Serait elle morte à Villiers ? La mairie de Villiers, interrogée par mail, n’a pas trouvé de mention de son nom dans les tables décennales. Alors où est elle morte ? Où a t’elle fini sa vie ? Et aurai-je un jour la certitude qu’il s’agit bien de la même personne ? 

En ce mois où l’on célèbre le centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale, c’est aussi l’occasion de parler de deux des fils de Rosalie Jallet, morts pendant la guerre.


Louis Alcide GRISON

Né le 13 juillet 1881 à Latillé
Vigneron à Charrais – Vienne
Classe 1901 – Poitiers – Matricule 1251
Service militaire au 33e régiment d’artillerie du 14 novembre 1902 au 19 septembre 1903
Marié avec Angèle Marton le 25 juin 1904 à Charrais
Habite à Neuville de Poitou à partir de février 1914
Rappelé à l’activité au 33e régiment d’artillerie le 3 août 1914
Passé au 20e régiment d’artillerie le 20 septembre 1916
1er canonnier servant au 20e régiment d’artillerie 22e batterie
Mort le 21 janvier 1917 près des carrières d’Haudraumont – commune de Louvemont-Côte-du-Poivre – Meuse
Tué à l’ennemi
35 ans 7 mois 8 jours
Inhumé au cimetière militaire de Glorieux – Verdun – Meuse
Décès transcrit à Neuville-de-Poitou le 7 juin 1923
Croix de guerre avec étoile de bronze

Gallica - JORF du 04/09/1920
Gallica – JORF du 04/09/1920

Monument aux morts de Neuville-de-Poitou
Livre d’Or de Neuville-de-Poitou


Alexandre Delphin GRISON

Né le 10 janvier 1883 à Latillé Domestique à Charrais – Vienne
Classe 1903 – Poitiers – Matricule 1178
Service militaire au 125e régiment d’infanterie du 16 novembre 1904 au 12 juillet 1907
Rappelé à l’activité le 12 août 1914 pour le 325e régiment d’infanterie
Blessé le 7 janvier 1917 dans le secteur de Verdun sur la commune de Louvemont – Meuse
Soldat au 325e régiment d’infanterie
Mort le 10 janvier 1917 à  l’ambulance 12/20 à Fontaine-Routon, sur la commune des Souhesmes-Rampont – Meuse
Suites de blessures de guerre
34 ans – Jour anniversaire de sa naissance
Cité à l’ordre du régiment le 30 janvier 1917
Croix de guerre avec étoile de bronze

Décès transcrit le 6 juin 1917 à Villiers – Vienne
Monument aux morts de Villiers
Livre d’or de Villiers – Vienne


 

Print Friendly, PDF & Email

1 commentaire sur “G comme Grison

  1. J’ai souvent utilisé ce genre de tableau de comparaison pour relier deux personnes qui semblaient n’être qu’une. Belle enquête en tout cas Brigitte. A la lecture de ton article, je me rends compte tout le temps que tu consacres à ces femmes, hommes et enfants de Latillé. La commune pourra au moins te donner le nom d’une rue 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.